• Visiteur(s) en ligne : 7
  • |
  • Visiteurs total : 3200961

Université

Mis en ligne le 18/05/2006

2 millions d'euros pour équiper le génopôle GIGA : un projet prioritaire pour le GRE et le redéploiement liégeois

A l’occasion du Bioforum à Liège, la ministre de la Recherche et des Technologies nouvelles, Marie-Dominique Simonet (pour la Région wallonne), le Recteur Bernard Rentier et le Professeur Joseph Martial (pour l'Université de Liège) ont signé ce mercredi 17 mai une convention dont l'objet est le financement à 100% d'équipements exceptionnels et scientifiques de support aux recherches menées par la Grappe Interdisciplinaire de Génoprotéomique Appliquée (GIGA).
Le génopôle GIGA a été retenu par le comité scientifique du GRE comme l'un des deux projets structurants et prioritaires pour Liège, en parallèle au développement de la logistique avec le projet "Trilogiport". Structure unique en Belgique implantée au sein de l'Université de Liège, GIGA a l’ambition de développer une activité scientifique et industrielle de taille dans le domaine des biotechnologies avec l’objectif de créer plusieurs centaines d’ emplois à l'horizon 2010.
Afin de répondre aux besoins du GIGA, et en réponse à la demande qui lui a été formulée par le Conseil d'administration du GRE en décembre 2005, Marie-Dominique SIMONET, qui est également vice-présidente du GRE, a décidé l’octroi d’une subvention d'un montant total de 2.057.000 euros pour permettre au génopôle GIGA d’acquérir des équipements scientifiques.
Ce budget de 2.057.000 euros servira entre autres à l'achat d'un cytomètre à flux, des hottes, des cages, des centrifugeuses, des aquariums, des frigos, des incubateurs, des bains-marie, et toute une série d’appareils spécialisés.
Le secteur des biotechnologies a été identifié par le Gouvernement wallon dans le cadre du Plan Marshall comme un des cinq pôles de compétitivité. Ces pôles permettent aujourd'hui de renforcer et de stimuler les collaborations entre industriels et universitaires afin de développer des secteurs d'activités dans lesquels la Wallonie est susceptible de devenir leader au niveau mondial.
Sur le même modèle que les programmes d'excellence, la méthode GIGA consiste à rassembler en un seul lieu (l'une des tours du CHU), des chercheurs (plus de 260) sur un thème déterminé (les biotechnologies) dans le but de créer un vivier scientifique, favoriser un saut technologique et permettre ainsi la création d'activités et d'emplois nouveaux. Les synergies avec les entreprises spécialisées hébergées au GIGA sont une autre priorité du projet, en parallèle avec la constitution d’un pôle d’excellence de premier plan en matière de recherche.