• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3199182

Evenements

Mis en ligne le 30/04/2006

Le "1er mai " à Liège



Les origines du 1er mai

Le 1er mai 1886. C’est un samedi et ça se passe à Chicago. Les travailleurs de l’époque qui étaient exploités d’une part par les patrons et d’autre par le Mafia, se fédèrent et réclament la journée de 8 heures. Ils sont suivis par certains. Une grève, suivie par 400 000 travailleurs paralyse de nombreuses usines. Le mouvement se poursuit et le 4 mai, lors d'une manifestation, une bombe est lancée sur les policiers qui ripostent. Bilan : une dizaine de morts, dont 7 policiers. S'en suivra la condamnation à mort de cinq manifestants.

Le 20 juin 1889 : le congrès de la II ème Internationale socialiste réuni à Paris pour le centenaire de la Révolution française, choisi le 1er mai comme jour de lutte à travers le monde. Objectifs : l’établissement de la journée de huit heures. Cette date fut choisie en mémoire du mouvement du 1er mai 1886 de Chicago.

Dès 1890, les manifestants arborent un « triangle rouge » symbolisant leur triple revendication : 8 heures de travail, 8 heures de sommeil, 8 heures de loisirs. Cette marque est progressivement remplacée par une fleur d'églantine, puis en 1907 par un brin de muguet. Le muguet fait son grand retour...
Mais le triangle rouge sera repris pour « marquer les politiques anti-nazi » qui seront envoyés en masse dans les camps d’extermination, dès les années 30, par la clique hitlérienne.

Par ailleurs, le 24 avril 1941 : en pleine occupation allemande, le 1er mai est officiellement désigné comme « Fête du Travail » par le gouvernement de Vichy (en cheville avec Hitler et les nazis) qui espérait rallier les ouvriers. Ca n’a évidemment pas fonctionné.
Avril 1947 : la mesure sera reprise par le gouvernement issu de la Libération qui en fera un jour férié légal et payé.

Aujourd’hui, la « Fête du Travail » est commémorée dans la plupart des pays d'Europe à l'exception notamment de la Suisse et des Pays-Bas. Au Royaume-Uni, c'est le premier lundi de mai qui est férié. Elle est organisée soit conjointement, soit séparément par tous les mouvements de travailleurs, les mouvements de la gauche traditionnelle ou de la gauche radicale, les mouvements syndicaux mais également depuis peu, par les groupes « Altermondialistes ».

En Belgique, il y a quelques années, le MR qui à l’époque s’appelait le PRL (Parti réformateur libéral) récupéra la date du 1er mai pour en faire la « fête du libéralisme.».
Par ailleurs, le parti extrémiste de droite le FN français, a fait du 1er mai la « Fête de Jeanne d’Arc).
Dans les rues un peu partout en Belgique ce lundi 1er mai, tous les mouvements défileront pour une vraie justice sociale, contre les exclusions de toutes sortes mais aussi et surtout pour montrer leur refus à la « peste brune », car comme l’écrivait Bertold Brecht : « Il est encore fécond le ventre d’où a surgi la bête immonde"

Le 1er mai 2006 à Liège

Cette année, à quelques mois des prochaines élections communales et provinciales, le grand rassemblement annuel des militants du Parti socialiste à l’occasion du 1er mai, aura vraisemblablement une signification plus forte que les autres années.

Ce lundi 1er mai, c’est à partir de 9h30, en face du kiosque d’Avroy que se fera le rassemblement des militants et sympathisants ainsi que de tous les groupes qui participeront au traditionnel cortège. Après le dépôt d’une gerbe au Monument de la Résistance qui aura lieu à 10 h, le meeting politique commencera vetrs 10 h 30 avec comme orateurs :

- Willy DEMEYER, Président de la Fédération liégeoise du PS,
- Michel DAERDEN, Vice-Président du Gouvernement wallon
- Jean-Claude MARCOURT, Ministre régional de l’Economie et de l’Emploi
- Marc GOBLET, Président de la FGTB Liège-Huy-Waremme

Le départ du cortège est prévu vers 11h30 selon selon l’itinéraire suivant : Avenue Rogier, Boul.d’Avroy, Rue Pont d’Avroy, Place Cathédrale, Tournant St-Paul, et Place Saint-Paul pour la dislocation.

Sur le kiosque : animation musicale avant les discours et interprétation de l’INTERNATIONALE après les discours par: « L’Harmonie Royale LE PROGRES de Wandre »


Pour ceux qui souhaiteraient entendre « l’Internationale » de Eugène Pottier (pour la musique) et Pierre Chrétien Degeyter (pour les paroles) ils peuvent cliquer ICI





Ga. L.