• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3199719

En Ville

Mis en ligne le 01/02/2006

Au Conseil communal...



Il y avait, lundi soir, comme un parfum de « campagne » au Conseil communal de Liège. Il s’agit évidemment de « campagne électorale », puisque tout le monde y est allé de son petit refrain pour faire mousser la presse. Mais pour beaucoup d’entre nous, c’était un peu peine perdue, puisqu’on n’a pas compris la moitié des interventions de certains conseillers communaux particulièrement remontés.
En effet, si les deux derniers conseils avaient eu lieu dans la salle des « pas perdus », c'est-à-dire au rez-de-chaussée de La Violette, celui de ce lundi 30 janvier se tenait dans l’ancienne salle des mariages, au 1er étage : une superbe salle rénovée. Pour la température, c‘était parfait, mais pour le son, alors là quelle catastrophe. Nous n’en dirons pas plus.
Toujours est- il que nous avons perdu l’essentiel des remarques de Jean-Pierre Grafé (CDh) (qui est souvent très comique et rarement dénué d’intérêt), des vitupérations exacerbées de Christine Defraigne (MR). Tellement exacerbée que son collègue Didier Reynders a dû lui enlever le micro par deux fois, peut-être de peur qu’elle n’aille trop loin. Nous n’avons pas tout compris du discours d’Alain Leens (Ecolo) lorsqu’il est intervenu à propos de la convention concernant le «Standard de Liège » qui va recevoir quelques 50.000 euros de « subsides », non parce que le son était mauvais mais parce que c’était très embrouillé. Nous n’avons pas non plus et c’est bien dommage tout ce qui s’est dit autour du point 9 Bis (qui ne figurait pas à l’ordre du jour).
En fait, si j’ai bien compris, il s’agissait d’une discussion ouverte à propos d’une motion déposée par Christine Defraigne (MR). Il est possible qu’il s’agisse d’une motion tout à fait intéressante, mais n’en ayant pas eu connaissance c’était fort difficile de savoir de quoi il en retournait. D’autant que la discussions sur ce point 9 C au cours de laquelle plusieurs conseillers et notamment Jean-Maurice Dehousse (très, très long et inaudible) Pierre Stassart (pour une fois très court mais aussi incompréhensible) et d’autres sont intervenus. Après quoi, les chefs de groupes se sont réunis pour rédiger une motion acceptable pour tous…mais nous n’avons jamais eu droit à la motion définitive, la séance publique étant clôturée vers 22h, les conseillers devant encore s’attaquer aux points exigeant le huis clos.

50.000 euros pour le Standard et 25.000 pour Liège Basket

Souvenez-vous. L’an dernier, une polémique avait éclaté entre Willy Demeyer et Pierre François, le directeur du Standard de Liège, ce dernier considérant que 25.000 euros de subsides proposés par la Ville, était une aumône et qu’il n’en voulait pas. L’affaire avait fait grand bruit, le bourgmestre ayant été jusqu’à menacer qu’il ne discuterait plus avec Pierre François et que si le Standard ne voulait pas cette somme, elle sera affectée à d’autres clubs…
Traiter ainsi le champion de la première moitié du championnat cela ne se fait pas et avait fait réagir le conseiller communal MR Didier Reynders. Mais ce lundi, les choses paraissaient plus claires. En effet de nouvelles négociations ont eu lieu qui ont abouti à la signature, de part et d’autre d’une convention de partenariat.
La Ville, qui n’avait pas touché aux 25.000 euros de 2005 a convenu avec le Standard de Liège, une nouvelle convention. Celle-ci prévoit que le Standard toucherait 25.000 euros pour le restant de la saison 2005-2006 et 25.000 euros la première moitié de la saison 2006-2007. En contrepartie, le Standard s'engage à mettre gratuitement à la disposition de la Ville et à destination des jeunes, des personnes défavorisées et du personnel communal, 85 places en tribune 4 pour chaque match du championnat de Belgique. Par ailleurs, la Ville de Liège, pour accroître la visibilité de son nom, aura aussi droit, face à la tribune d’honneur, à un emplacement publicitaire rotatif de 16 mètres et visible des caméras de télévision.
Lors du vote du Conseil, si le PS, le CDH et le MR ont voté oui, Ecolo a voté non, suivant ainsi le conseiller Alain Leens qui a rappelé sa position en demandant ce que recevaient les autres clubs et aussi quelle était la véritable politique sportive de la Ville.

Deux conseillers MR qui ne sont pas sur la même longueur d’onde


Au cours des interventions, Didier Reynders, chef de groupe MR a posé certaines questions concernant des investissements et des achats réalisés par L’I.I.L.E (Intercommunale d’incendie de Liège et environs) pour au moins 250.000 euros.
Sans se démonter, Willy Demeyer a renvoyé Didier Reynders vers un dossier qu’il peut consulter sans problème. Il a aussi demandé s’il était normal que l’Intercommunale propose à ses membres de prendre en charge les frais d’affiliation des pompiers à l’Union des Pompiers de Wallonie de création récente et que le conseiller MR confond avec un syndicat
Par ailleurs, en coulisse, le conseiller Fernand Deschampheleire, et administrateur de l’I.I.L.E qui est aussi MR, s’est dit très surpris de l’intervention de son chef de groupe sur ce sujet : « Il a raconté n’importe quoi là-dessus. Il aurait quand même pu me demander de quoi il s’agissait au juste… »
Mais c’est probablement depuis plus d’un an et demi que cette affaire des pompiers turlupine Didier Reynders. En effet, la date qui figure sur sa lettre de demande d’interpellation est datée du 24 septembre 2004 et l’objet de sa lettre est ainsi libellé : « Interpellation, au Conseil communal du 30 janvier 2005 ». Enfin soit, vaut mieux tard que jamais !!!

Pour Droixhe : Maggy Yerna attend le bon vouloir de la Région

La sémillante Christine Defraigne a demandé à l’échevine Maggy Yerna ce qu’il en était à propos de l’avancement du dossier sur la requalification de Droixhe.
Pour rappel , c’est en octobre dernier que le Conseil communal , à l’initiative de Maggy Yerna, avait approuvé la création d’une Régie communale autonome chargée de créer une filiale publique pure destinée quant à elle à mettre en place une filiale mixte avec le privé.
Comme l’a expliqué l’échevine, c’est fin décembre que les statuts de la régie autonome ont été approuvés par la tutelle provinciale. Par ailleurs, la « filiale publique pure » dans laquelle se retrouvent la Maison Liégeoise et l’I.P.A.L (Intercommunale des personnes âgées de Liège) doit attendre le feu vert de la Région Wallonne, étant donné que la Maison Liégeoise, société de logement social dépend de la Société Wallonne du Logement. La Région a 45 jours pour approuver ou pas la constitution de la filiale pure. La balle est donc dans le camp du Ministre Antoine…

Des musées pas gratuits tous les jours, des sous pour les manifestations et 34 civils de plus à la police

Répondant à Serge Carabin, conseiller cdH, qui lui demandait s’il y avait une possibilité que l’on généralise la gratuité dans les musées liégeois, l’échevin de la Culture, Hector Magotte a rappelé que les Liégeois peuvent accéder gratuitement à tous les musées liégeois tous les 1er samedi du mois depuis janvier 2003, mais, devait-il ajouter : « Je ne suis pas vraiment pour une gratuité totale, mais nous ferons encore des efforts pour rendre les musées liégeois accessibles au plus grand nombre… »
*******************
Lors de ce Conseil, et à titre purement informatif, le Collège avait remis aux membres du conseil la ventilation du « fonds de réserve événementiels » par ailleurs voté lors du budget en décembre dernier.
Ces fonds qui représentent près de 400.000 euros proviennent d’un dividende exceptionnel de l’Association Liégeoise du gaz.
Ils sont destinés à financer, que ce soit en frais de réception, représentation, relations publiques, pour des colloques ou comme subsides à certains organismes organisant des manifestations sur le territoire de la Ville. C’est aussi dans ce fonds que l’on a trouvé pour 2006, les 25.000 euros pour le Standards, pour Liège Basket et 24.300 euros pour le Trianon. Pour le reste les sommes se répartissent entre : «Retrouvaille » 4.600 €, Expo « la Ville à Venir » (entre le 26 mai et le 23 juillet), 45.700 € ; 13.700 euros pour « 100 ans de crèche publiques) en avril et mai ; 13.700 euros pour « Ludolire » en mai ; 10.000 euro pour le colloque « Appella » le 19 avril ; 9.100 euros pour « La Fête au château » en septembre ; 22.900 pour « Liège sur sable » en juillet et août ; 30.000 euros pour « BD en Ville » en juin ; 3.000 euros pour « A pied, à cheval... » en mai ; 24.000 euros pour les « Epicuriales » en juin ; 15.8000 pour « Liège en sport » en mai ; 22.400 pour les « Nocturnes et Art » en septembre ; 59.400 pour les exposition Lambert Lombard (d’avril à août) et « La Caravane du Caire » (de septembre à décembre) et 45.700 € pour un «Festival Rock » en juin.
Pour Alain Leens, qui ne s’était pas rendu compte qu’il n’y avait pas lieu de voter : « Je suis d’accord pour le voter…si on, le baptise fond électoral… » et de préciser que toutes ces manifestations, (déjà programmée de longue date), ont toutes lieux avant les élections d’octobre. Par ailleurs, un de mes amis me faisait remarquer qu'il n'y avait rien de prévu pour le "15 aoôut en Outremeuse"
*********************
Enfin, il est aussi bien de savoir que le conseil communal a voté l’expropriation de 4 immeubles (2 rue des Carmes et 2 place du Vingt Août), pour l’aménagement du nouveau Théâtre de la Place, à l'Emulation ainsi que l’engagement de 34 civils supplémentaires dans ce que l’on appelle le «calog » ou « cadre logistique » destinés à assumer les tâches administrative à la police.





Gaston Lecocq