• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3172273

Tchantchès et Nanèsse

Mis en ligne le 31/12/2005

Les voeux de Tchantchès et Nanèsse


Tchantchès :
Alors dis-moi ma binamèye, qu’est-ce que tu vas souhaiter à nos lecteurs pour 2006 ?
Nanèsse : Tout d’abord une bonne santé à tous ceux qui n’ont pas beaucoup de moyens pour se soigner, parce que, pour les riches, ils ont toujours les moyens de se soigner, d’avoir les meilleurs médicaments, mêmes s’ils ne sont pas toujours emboursés par la sécurité sociale et aussi parce qu’ils savent se payer les meilleurs hôpitaux et les meilleurs médecins. Alors vois-tu Tchantchès, je ne souhaite pas aux riches d’être malades, mais aux pauvres de rester en bonne santé.
- C’est bien vrèye ce que tu dis là. Parce que on en connaît qui ont à peine les moyens de nouer les deux bouts, alors ils rognent sur les soins de santé…
- Je voudrais aussi souhaiter à nos binamé lecteurs qu’ils aient de la chance, parce que vois-tu Tchantchès, dans la vie, actuellement, si t’es pas né riche, ou si tu n’es pas le papa de quelqu’un qui est déjà en poste quelque part, qui est miniss ou qui a des millions, et bien je vais te dire, la vie, ce ne sera pas du gâteau, si en plus tu n’as pas de chance et même si tu es courageux.
- C’est bien vrèye sais-tu Nanèsse. Parce qu’on en connaît nous des jeunes dont les parents se sont saignés à mort pour que leur fils ou leur fille puisse faire de bonnes études et qui, malgré tous leurs diplômes, parce qu’ils n’ont pas eu la chance de connaître Pierre Paul ou Jacques, n’ont pas encore le travail qu’ils méritent en rapport avec leurs diplômes.
- Et puis, je souhaite aussi à toutes celles et ceux qui devront travailler jusque 65 ou 70 ans, grâce au nouveau pacte de solidarité entre les générations, qu’ils tiennent le coup, qu’ils ne meurent pas avant de prendre enfin leur retraite, pour qu’ils puissent trouver quelques années de repos bien mérité…
- Là franchement Nanèsse, je suis avec toi et avec eux. C’est quand même terrible ce pacte qui veut faire croire au bon peuple qu’en faisant travailler les vieux plus tard, on va sauver la sécurité sociale. Si les vieux meurent avant la pension, c’est sûr qu’ils feront des bénéfices. Mais ce n’est pas avec ça qu’on donnera du travail aux jeunes….
- Je souhaite aussi à tous nos fonctionnaires qu’ils trouvent vite une place dans le privé, puisque selon le patron des patrons, il y en a 30.000 de trop en Belgique.
- Mais Nanèsse, tu rigoles ou quoi ? Si ces 30.000 fonctionnaires n’ont plus de travail, il faudra bien payer quelques 30.000 chômeurs de plus.
- Mais ça ne fait rien Tchantchès, parce que le patron des patrons a dit qu’avec les économies que l’Etat ferait avec ça, il pourrait diminuer les charges salariales et engager des travailleurs.
- Tu crois qu’il engagera des fonctionnaires ?
- On peut toujours l’espérer puisque c’est la saison des vœux.
- Dis Nanèsse, dans quel monde est-ce qu’on vit encore donc ?
- Et bien là aussi Tchantchès, pour que nos binamés lecteurs puissent vivre heureux, je leur souhaite que le monde change radicalement…
- Et comment vois-tu ça toi ?
- Ce n’est pas difficile.
- Ah oui ?
- Tout d’abord, il faut que les journaux et les TV changent. Qu’ils arrêtent de nous bassiner avec leurs horreurs. Qu’ils en parlent d’accord, mais pas tout le temps à la « Une » avec des photos et des titres racoleurs qui font que les gens n’osent plus sortir de chez eux.
Il faut aussi que nos hommes politiques, ceux qu’on a mis en place et qu’on paie avec nos impôts, ne s’imaginent plus qu’ils sont tout permis, et surtout qu’ils ne prennent pas les simples citoyens pour moins que rien, pour des idiots ou des imbéciles. Il faudrait pour ça qu’ils aillent voir comment ça se passe réellement chez les gens.
Il faudrait aussi que les patrons comprennent aussi que les travailleurs, méritent d’être payés à leur juste valeur, qu’ils ne sont pas juste bon à être jetés quand ils ont donné tout ce qu’ils pouvaient. Et puis et surtout, il serait temps que les « gens d’en haut », redeviennent plus humains, parce que ça vois-tu Tchantchès, le plus important, c’est « L’humain » et c’est ce qui est en train de foutre le camp…
- Mais dis-moi Nanèsse, tout ce que tu dis, c’est très bien, mais ne crois-tu pas que c’est un peu utopique ?
- C’est ce qu’on dit toujours quand on souhaite des choses simples : on est utopique. Mais moi je dis : « Quand on veut, on peut… »
- Mais tu crois qu’ils veulent tout ça « ceux d’en haut » ?
- Bin on peut toujours le souhaiter….