• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3201456

Quartiers

Mis en ligne le 05/12/2005

Pour éviter tout risque majeur entre Jupille et Wandre : application du principe de précaution

Pendant près d’un an et demi, à partir de cette semaine, un important chantier aura lieu entre la place de Meuse à Jupille et le n° 468 de la rue de Visé à Wandre, c'est à dire sur le territoire de la Ville de Liège.
Pendant cette période, à la demande du maître d’œuvre, à savoir l’A.I.D.E. (Association Intercommunale de Démergement et d’Epuration des eaux), la société momentanée « Smet-Tunneling-Denys) y installera une conduite de refoulement des eaux.
Sans entrer dans le détail, il s’agira d’une conduite destinée à la future station d’épuration (la plus grande de Wallonie) qui traitera les eaux usées d’un bassin comportant tout ou partie des communes d’Ans ; Beyne-Heusay ; Blegny, Fleron, Herstal, Liège, Oupeye, Soumagne et Visé.
La mise en service de cette station d’épuration de Liège-Oupeye est prévue pour le début 2007.
Comme nous l’ont expliqué Willy Demeyer et son chef de cabinet Marc Minet : «Ces travaux nécessitent la prise de mesures exceptionnelles de sécurité. En effet, le chantier, se réalise, en raison des contraintes topographiques de l’endroit, à proximité de conduites à haute pression de gaz (Fluxys) qui alimente notamment unegrosse entreprise à Barchon, et d’oxygène (Oxyduc) qui alimente Chertal, présentes à cet endroit. Il s’agit évidemment de conduites à haut risque et le maître d’œuvre averti de cette proximité en a tenu compte dans l’élaboration du cahier des charges et des plans d’exécution. »
C’est ainsi que les techniques utilisées par l’AIDE seront mises en œuvre sur base d’un principe de précaution. Elles sont considérées par les techniciens comme offrant le plus de garanties de sécurité : il n’y aura pas d’ouverture de la chaussée sauf pour la réalisation de puits de forage; ces puits, qui seront réalisés selon une technique (le fonçage par tunnelier en sous-sol) occasionnant le moins de vibrations, permettront d’installer la conduite destinée à l’épuration des eaux à une très basse profondeur, dans des terrains stables; un balisage sera effectué sur toute la longueur des conduites “haute pression” pendant toute la durée du chantier; des mesures de surveillance seront prises durant les différents arrêts du chantier.

Mise en place d’un processus d’alerte et d’intervention

Comme l’explique aussi Marc Minet : "Dans l’hypothèse où, malgré toutes ces mesures de précaution, un risque surviendrait, un processus d’alerte et d’intervention a été mis en place en concertation avec le maître d’œuvre (AIDE), l’entreprise chargée du chantier (SMET-TUNNELING-DENYS) et les concessionnaires (FLUXYS, OXYDUC, ALG, CILE) et le "service 100". Par ailleurs, à hauteur des puits de forage, la circulation ne pourra se faire que sur une seule voie. Des feux de signalisation seront installés. "
Information à la population
Par ailleurs, les riverains de la rue de Visé ont déjà reçu un avis les informant de la tenue et de la nature du chantier.
Une réunion d’information à leur intention est prévue le 9 décembre à 19h30 dans les locaux de la salle Prévers, rue Hermesse à 4020 Jupille.

Comme on peut s’en rendre compte, on ne badine pas avec la sécurité à Liège et c’est surtout une bonne chose que les riverains concernés soient tout suite prévenus. Cela évite bien des désagréments et cela évite surtout l’installation d’un sentiment se psychose.





Ga. L.