• Visiteur(s) en ligne : 5
  • |
  • Visiteurs total : 3370605

Expositions

Mis en ligne le 21/02/2018

Le Jardin du Paradoxe - Regards sur le Cirque Divers à Liège


Dès maintenant et jusqu'au 16 août 2018, plongez-vous, au Musée de la Vie Wallonne (Espace St Antoine) à Liège, dans la plus folle des aventures artistiques (contre-contre culturelle aussi) ayant jamais existé en Belgique de 1977 à 1999. Avec une "Certaine Gaité" et grâce à la sagacité du service culture de la Province de Liège, les vieux pourront revivre des pans (les plus lumineux) de leur histoire artistico ou anti-artistico contre culturelle. Les plus jeunes découvriront comment à l'époque, on pouvait vivre et s'amuser sans Smartphone avec ou non "face de book" ou autre Snipchit qui sont aussi la contre-culture d'aujourd'hui mais dont nous aurons très peu de trace dans 20 ans. Nous étions au vernissage de ce 16 février. Beau monde, frissons et anti burn-out garantis.


Un temps que les moins de… ne peuvent pas connaître mais connaîtront quand même…

Je vais vous parler d'un temps qui, comme le chante le petit Charles, les moins de…ne peuvent pas connaître…Roture en ce temps n'avait pas de lilas mais bien un "Cirque Divers" qui devint bientôt le lieu incontournable de la contre-culture liégeoise…
Nous sommes en janvier 1977 (un peu plus de 21 ans), quelques amis se sont réuni au 13 en Roture, un quartier en pleine mutation gastronomique, musicale et artistique d'Outremeuse. Il s'agit notamment de Jacques Lizène (un copain de 50 ans) qui se proclame "Petit maître liégeois de la médiocrité", de la comédienne Brigitte Kaquet, du musicien Jacques Jaminon, de l'incontournable architecte Michel Antaki et du psychiatre Jean-Marie Lemaire.
Que décident-ils donc en ce jour mémorable?
Considérant que nous nous trouvons en période de "creux de vague•: signe d'une crise économique "saine". Que nous sommes à Liège, la Cité Ardente, capitale de la Wallonie. Que ces deux faits engendrent une situation de cirque. Cirque hurbain (humain/ urbain) où se côtoient des mondes parallèles, nous fondons l'asbl Cirque Divers, dernière représentation de /'Art Banlieue, unique et inique. Le Cirque Divers se veut entonnoir- couloir où les rencontres se souderont en une goutte. Une scène où les gestes quotidiens seront théâtralisés. Une piste où les clowns se tordront entre le Rire et la Mort. (Ils ont inventé le MDR avant tout le monde- ndlr) Un miroir où se reflétera notre monde spectaculaire dans sa béatitude (bête attitude). Le Cirque Divers sera donc un cabaret théâtre galerie. Une scène parallélo-po/itique colorée. Un Jardinier du Paradoxe et du Mensonge Universels.
Manifeste du Cirque Divers, Janvier 1977.


Evolution

Le Cirque Divers a vraiment été le lieu de tous les "dangers" dans le domaine de la création et la production "culturelle" et "artistique". Il fut café, galerie, rédaction d'un journal, salle de concert etc…Il accueilli accueillit au fil des années des centaines d’artistes, musiciens, journalistes, activistes, réalistes, combatifs, surréalistes, pataphysiciens ou tout simplement citoyens curieux d'en apprendre tous les jours un peu plus.

Parmi les artistes et autres "bêtes de scène et d'auditoire", on citera sans être exhaustifs : Pierre Alechinsky, Michel Antaki, Laurie Anderson, Fernando Arrabal, Glen Baxter, Silvana Belletti, BEN Vautier, Jan Bucquoy, Jacques Charlier, Hervé Di Rosa , Robert Filliou, Jacques Lennep, Jacques Lizène,
Capitaine Lonchamps, Marcel Mariën, Pol Pierart, André Stas, Lydia Schouten
Daniel Spoerri, Roland Topor, Geneviève Van der Wielen, Denyse Willem sans oublier ce trombonniste de talent (jazz et de musique alternative) new-yorkais invité à Liège par André Pouseur et qui y est resté, à savoir Garret List.
L’entonnoir du Cirque Divers a absorbé, concentré et débattu les idées du moment, multiplié les champs d’actions, aiguillonné tous les pouvoirs. Vrai cabaret hydropathe où l’on servit jusqu’à cent bières différentes, festif et déjanté, il fut autant soucieux de création dans tous les domaines – les arts visuels, la musique, les arts de la scène, la littérature et la poésie – que d’éducation permanente, déclinant ses attitudes de façon très singulière.

Une exposition qui fera date

Aujourd'hui, la Province de Liège est dépositaire du patrimoine du Cirque. Divers de sa collection et de ses archives. Pour faire revivre ces folles années (de 1979 à 1999) elle vous invite donc à visiter jusqu'au 16 août prochain, dans le site désacralisé de l'église Saint-Antoine, qui fait aujourd'hui partie du Musée de la Vie Wallonne l'exposition " Le Jardin du Paradoxe - Regards sur le Cirque Divers à Liège"

Vous y découvrirez des œuvres des artistes cités plus haut, mais aussi des affiches improbables, des photos scandaleuses pour l'époque, des objets qui servent à tout et à rien, des sculptures, des installations et même un ring de boxe qui servira tout au long de l'exposition pour des performances, fêtes, ateliers, concerts et autres joyeusetés.,… sans oublier les nombreuses rencontres, colloques, conférences, processions et débats qui animeront le lieux.
Signalons au passage, lors du vernissage les excellentes prestations de la fanfare de Hozémont, les sarabandes balkaniques du groupe Balkazar Project et du duo peu crédible mais existant de Jacques Lizène et Garret List.

En pratique :

Dates : 16 février – 16 août 2018
Lieu : Musée de la Vie Wallonne (Liège) Rue des Mineurs B-4000 Liège
Site Internet : www.jardinduparadoxe.be

Sachez aussi et c'est important que : L'ENTREE EST GRATUITE.

Les éditions Yellow Now vous proposent (mais c'est payant), un très volumineux catalogue de l'exposition.



Illustrations de haut en bas

- Jacques Lizène interprétant quelques chansons (la banane n'est pas l'ananas et ode à la vasectomie) autant improbables que pas impromptues mais improvisées, de son cru (il n'est pas chanteur) accompagné au marteau, à la disqueuse et au trombone inversé par le talentueux Garret List himself. (Photo G.Lecocq)

- L’entonnoir du Cirque Divers, celui d’une saine folie, 1977. Collection Province de Liège.

- Par le collectif anversois "Drinkend Hert bij Avondscherming - Le chevreuil buvant au crépuscule", Le couple royal, 1977-78. Technique mixte, 145 x 254 cm. Collection Province de Liège.


Pour mieux comprendre la philosophie du Cirque Divers, visionnez ce petit film, de Lionel Dutrieux et Juliette Gros-Gean en ligne sur You Tube









Gaston LECOCQ