• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3200174

Politique

Mis en ligne le 25/10/2017

La campagne du PTB est ouverte à Liège. Premier travail: consulter les citoyens.

Avant de rédiger son programme électoral et établir la composition de ses listes, le PTB qui compte présenter au moins 10 listes en Province de Liège, entend consulter les citoyens de ces 10 communes. Les élections communales et provinciales auront lieu le 14 octobre 2018. La campagne du PTB est lancée.

C'est ce lundi 23 octobre que les président(e)s de 10 sections locales du PTB en Province de Liège, ont, à la Maison de la Presse de Liège lancé la campagne de leur parti.
La photo : de gauche à droite : Sophie Lecron, Damien Rober, Laura Léon Franjul et Laszlo Schonbrodt

Alors qu'actuellement le PTB compte des conseillers communaux à Herstal (leur 1er élu date de 2000), Seraing et Liège, son ambition est d'en faire élire un maximum dans d'autres communes et notamment: Visé, Oupeye, Grâce-Hollogne, Flémalle et Saint-Nicolas ainsi que dans les chefs-lieux de deux autres arrondissements, à savoir Huy et Verviers.

Pour Damien Robert, président provincial du PTB :"Nous avons décidé d'aborder cette campagne avec ambition et celle-ci est de faire élire des conseillers, non pas dans les trois communes où nous sommes déjà, mais aussi à Visé, Oupeye, Flémalle, Grâce-Hollogne, Saint-Nicolas, Huy et Verviers. L'ensemble de ces communes représentant en nombre d'habitants, la moitié de la Province de Liège".

En ce qui concerne la présence du PTB dans les collèges communaux , Damien Robert est très clair sur ce sujet : "On verra. On veut bien faire des compromis mais pas des compromissions. Car si c'est pour gérer des villes et communes comme elles le sont aujourd'hui, c'est-à-dire comme des entreprises privées, qu'on ne compte pas sur nous. Par contre s'il y a d'autres partenaires qui veulent gérer les villes et communes comme de bonnes entreprises publiques, s'il y a une ouverture, nous serons ouvert au débat. Mais avant tout cela, nous devons maintenant nous attacher à demander l'avis des gens. C'est ce que nous allons faire dès aujourd'hui comme vous l'expliquera Laura Léon-Franjul, coordinatrice de a campagne électorale 2018."

Plateforme numérique à l'écoute des habitants des 10 villes et communes

Comme le dira Laura Léon-Franjul, coordinatrice de la campagne électorale 2018: "Notre objectif est de mieux connaître et cerner les préoccupation de la population. Cela devrait nous permettre d'affiner la rédaction de notre programme.
A cet effet, nous lançons dès ce lundi 23 octobre, 10 sites internet particuliers,à l'attention des citoyens de chaque commune. Sur ces sites, les citoyens sont invité à donner leur avis; les thèmes qu'ils trouvent vraiment importants et qu'on peut proposer aux conseils communaux. Ils pourront aussi, s'ils veulent nous aider et s'ils veulent s'impliquer davantage, participer à leur manière, à leur niveau, dans la récolte de l'avis des citoyens de leur commune."




La photo : les questionnaires papier propres à chaque commune

En lançant cette campagne dont l'objectif annoncé par Laura Leon-Franjul, est de toucher au moins 15.000 personnes, le PTB est entré dans l'ère du numérique (en espérant également un effet boule de neige avec les réseaux sociaux), un peu à l'instar de Mélenchon en France, mais il n'y a pas encore d'hologramme prévu…

En outre, la coordinatrice précise que la collecte d'informations se fera également par du porte à porte, avec l'utilisation de tablettes pour se connecter directement à la plateforme ainsi que par l'utilisation de questionnaires papier.

Le PTB qui au cours des derniers sondages (mais ce ne sont que des sondages) se taillait un fameux costard dans le paysage politique, comptait 700 membre en 2012 en province de Liège. Ils en compte désormais 2500 à l'heure actuelle.

Ce qui est intéressant à souligner, n'en déplaise à beaucoup, aucun propos ou autres discours poujadistes, populistes, simpliste, n'ont été prononcés lors de la conférence de presse. En face de nous, nous avions des citoyens déterminés pour faire de la politique proprementet démocratiquement et comme le disent leurs slogans : "de la politique par les gens et pas pour les gens" ou encore: "Les gens d'abord, pas le profit…" C'est peut-être simpliste pour la droite, mais ça a au moins le mérite d'être clair…

Sites internet pour participer à l'enquête, si vous habitez
- Flémalle : flemalle.ptb.be/enquete
- Grâce-Hollogne: grace-hollogne.ptb.be/enquete
- Herstal : herstal.ptb.be/enquete
- Huy : huy.ptb.be/enquete
- Liège : www.liege.ptb.be/enquete
- Oupeye : www.oupeye.ptb.be/enquete
- Saint-Nicolas : saint-nicolas.ptb.be/enquete
- Seraing: www.seraing.ptb.be/enquete
- Verviers : www.verviers.ptb.be/enquete
- Visé: vise.ptb.be/enquete



La photo ci-dessus, de gauche à droite et de haut en bas : les présidents des sections communales: Ruben Garcia Otero (Huy);Laure Lekane (Oupeye); Emmanuel Nihon (Visé);Aurélie Stock (Seraing); un militant, Damien Robert (président provincial); Laszlo Schonbrodt (Verviers); Maxime Liradelfo (Herstal); une militante; Céline Dolsek (Grâce-Hollogne); un militant; Rosa Terranova (Saint-Nicolas);Sophie Lecron (Liège); Laura Léon Franjul (coordinatrice de campagne) et Valérie Heuchamps(Flémalle).

quelques extraits vidéo de la conférence de presseCI-DESSOUS:





Gaston LECOCQ