• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3200340

Sport

Mis en ligne le 03/12/2012

Patinoire olympique de Liège : ça ouvre enfin…


On l’attend depuis 2 ans. La patinoire olympique de Liège (Médiacité) sera inaugurée ce 6 décembre. Match des Bulldogs le 7 et matinées gratuites les 8 et 9 décembre…Ça va glisser au Longdoz…

Ce vendredi 30 novembre, s’est tenue sur le «salon en bois» face au terrain de glisse de 1800 m², la conférence de presse préparatoire à l’inauguration de la Patinoire Olympique de Liège (sur le site de la Médiacité au Longdoz) qui aura lieu ce jeudi 6 décembre (merci Saint-Nicolas).
A la table officielle, (voir photo ci-dessous et de gauche à droite : Michel de Lamotte (député wallon et conseille communal liégeois représentant le ministre wallon des Sports, André Antoine, l’échevin des Travaux et représentant le bourgmestre Roland Léonard et pour sa dernière conférence de presse comme échevin des Sports, Fouad Chamas).

Pour Roland Léonard : «Avec cette patinoire publique édifiée sur une dalle de plus de 4.500 m², la Ville de Liège est à présent la seule ville de la Fédération Wallonie-Bruxelles à disposer d’une infrastructure olympique (patinoire de 30m X 60m) dévolue à tous les sports sur glace. C’est une réalisation à haute valeur ajoutée sur le plan technique, qui est l’œuvre du bureau d’architectes Escaut et du bureau d’études Weinand.
En Belgique, seule la Ville de Gand propose un édifice à vocation semblable.
Le budget total de l’investissement représente 11.130.000 euros TVA comprise (9.200.000 euros hors TVA) subsidiés à hauteur de 3.750.000 euros par la Wallonie (subside Infrasports). »

Après l’inauguration officielle, l’ouverture de la patinoire au public aura lieu dès le 7 décembre pour un match de gala entre le Bulldogs Ice Hockey Club de Liège et le White Caps de Turnhout et les matinées (gratuites) des 8 et 9 décembre.

Une patinoire du 21ème siècle

Lorsque vous arriverez à la patinoire, par la rue Armand Stoels, vous ne manquerez pas d’être surpris et intrigué par la forme de ce nouvel outil sportifs que Liège attendait depuis bien longtemps. En effet, la patinoire olympique ressemble un peu à une baleine ou pour d’autres à un igloo…bref deux symboles forts pour marquer que l’endroit est dédié aux sports de glace, de glisse et du froid…

Mais laissons aux architectes (David Crambert, Annelies Kums, Michael Bianchi, Olivier Bastin, Claire Laborde, François Lichtlé, Tilman Gappa, Déborah Vanderlinden) du groupe L’Escaut, le soin de vous présenter cet édifice digne du 21ème siècle :

« A l’origine du projet: une forme ronde, fluide, généreuse, métaphore d’un univers de glace.
Au fur et à mesure de sa construction: un monstre marin, une baleine couverte de 200 000 écailles d’aluminium

La nouvelle patinoire de Liège s’insère dans une anfractuosité de la Médiacité, projet de promotion privée venu reconvertir un ancien îlot industriel sur la rive droite de la Meuse. Elle hérite ainsi de plusieurs contraintes qu’elle clarifie dans une forme unitaire et autonome, jusqu’à intégrer l’accès parking du centre commercial à son point culminant: la tête de la baleine. »

« L’opacité du bâtiment étant primordiale pour l’isoler de la chaleur, c’est tout son corps qui, par sa nature, sa matière et ses formes, signifie la dimension relationnelle qu’il souhaite entretenir avec son environnement.
Par ailleurs, la composition de sa coque extérieure permet d’atteindre un affaiblissement acoustique de 50db et protège ainsi les riverains de la rue attenante.
En dehors d’une horde de hublots au raz du trottoir qui suggère l’activité de l’objet étrange, le seul percement transparent dans la façade est cette baie aussi grande qu’une antichambre qui réalise un contact intérieur/extérieur grand format. »
D’un côté, l’équipement public est intégré dans la multitude des enseignes du “mall”, son entrée principale étant située côté “galerie”. De l’autre, via son entrée secondaire, il s’insère au fond de la rue de service du centre commercial, donnant à cette impasse une valeur urbaine plus positive.
Ce mammifère public, échoué à l’arrière d’un décor dédié au consommateur, joue du miroitement de sa peau métallique et de l’éblouissement de son intérieur blanc pour attirer le citoyen et l’inciter à glisser. »
Visite guidée
«Dans la Médiacité, à l’entrée de la patinoire, une douche de lumière blanche 1000 lux indique la direction de l’univers de glace. Un sas thermique passé, nous voilà plongés dans une température ambiante de 16°C, hiver comme été. »

Dans les entrailles de la baleine

« En arrivant sur le foyer, l’ensemble de la piste et du volume de la patinoire est visible à travers une paroi métallique transparente, laissant deviner tantôt un public amateur, tantôt des équipes de hockey ou des artistes de la glisse.
L’accès à la zone de patinage se fait directement depuis le foyer.
On récupère ses patins, on se chausse, puis à nous la glisse! Le “salon de bois” attenant à la piste est un espace de détente revêtu d’un parquet en chêne massif ; on peut y déguster des gaufres de Liège, peut-être même des Lacquemants en Octobre? »
« Si nous sommes visiteurs, en longeant la paroi métallique jusqu’au fond, nous rejoignons le premier étage et sa cafétéria. Sur le chemin en regardant à travers la grille, la cinétique du rangement, séchage et affutage des patins, est exposée.
En montant les marches, on aperçoit le dôme, puis une grande fenêtre aux bords arrondis, et enfin la carcasse d’un mammifère marin… Ah oui, la baleine!
Si on est arrivé en voiture, on identifie vite que la structure lamellé-collé entièrement mise à nu sous nos yeux est à l’origine de la forme étrange précédemment pénétrée.

Sommes-nous à l’intérieur du canard de Venturi?… Le rapport d’échelle se trouve dès lors décuplé. Il suffit de se retourner d’un quart de tour vers la droite pour que la piste, bordée de ses 1200 sièges, s'offre à nos yeux. Les Liégeois reconnaîtront les sièges de l’ancienne patinoire de Coronmeuse, installée dans le “Grand Palais des fêtes” construit pour l’exposition universelle de 1939.
Lors d’événements, la cafétéria se transforme en buvette XXL dont la coursive longeant la façade se confond avec le volume de la piste : l’échelle domestique de la buvette est alors confrontée à la massivité et l’émotion d’un match de hockey, d’une compétition ou d’un gala de patinage artistique. »

Pour les férus de technique

La nouvelle patinoire olympique de Liège c’est : : une coque extérieure à coefficient d’isolation K22, équivalent à une maison passive ; deux groupes frigorifiques développant 1000kW couplés à 4 batteries d’aéroréfrigérants (refroidisseurs) ; un système de ventilation de la salle d’un débit de 60.000 m3/h permettant de déshumidifier le volume d’air de la piste ; une batterie de 80 spots d’éclairage garantissant une homogénéité parfaite de 1200 lux pendant les matchs et les compétitions, notamment en cas de retransmission télévisée.

« Une technique redoutable était nécessaire pour permettre à ce monstre marin de fonctionner à haut niveau, mais aussi de récupérer au mieux l’énergie dépensée : pompe à chaleur, système de ventilation et ballon d'eau chaude récupérant une partie de la chaleur produite par les groupes frigorifiques, circuit de canalisations de la piste formant une “boucle de Tichelmann” pour mieux répartir le froid et donc consommer moins. »
« Une connexion au système de chauffage du centre commercial a également été envisagée pendant les études pour évacuer une partie de la chaleur produite ; elle pourra être réalisée ultérieurement si le centre le souhaite.»

La patinoire en chiffres

- 4 500 mètres carrés : la dalle de base.
- 11.130.000 euros : le budget total dont 3.750.000 à charge de la Wallonie (Infrasports).
- 1276 : les spectateurs potentiels dans les gradins chauffés.
- 60 m : la longueur de la piste.
- 72 m³ : le volume de la couche de glace.
- 480 baignoires de 150 l : ce que représente ce volume.
- 6 000 frigos : équivalent de la production des 2 compresseurs. Leur chaleur dégagée est récupérée pour alimenter notamment les vestiaires en eau chaude.

- 24 cm : l’épaisseur de l’isolation entière du bâtiment en laine de roche.
- K22 : le coefficient de la performance énergétique atteinte. Moins de la moitié de la norme maximale exigée.
- 5 euros : le prix d’entrée pour un adulte (réductions pour les enfants, étudiants, ...).
- 3 euros : le prix de location d’une paire de patins neufs.
- 15 euros/h : le coût de l’intervention de la Ville au profit des clubs sportifs.

Les clubs sportifs qui y seront présents en permanence

La patinoire olympique sera fréquentée par plusieurs clubs sportifs qui vont disposer d’un matériel de pointe. Ces clubs sont:
- Bulldogs Ice Hockey Club de la Ville de Liège
- Grizzlys de Liège (hockey féminin)
- Funny Ice (hockey de loisirs)
- Sledge Hockey (hockey pour personnes à mobilité réduite)
- Cercle des Patineurs liégeois-artistique.



Pour tous les publics

La patinoire Olympique de Liège sera gérée (pour 10 ans) par le groupe français Equalia et est évidemment ouverte, comme l’était celle de Coronmeuse, au grand public.
On y organisera, outre les compétitions de hockey, toutes sortes de manifestations en rapport avec le patinage.

Pour tout savoir sur les horaires, les tarifs, les organisations festives et autres organisées à la patinoire de Liège, une seule adresse : www.patinoire-liege.be

Les photos de haut en bas :

- L’entrée de la patinoire rue Armand Stoels. C’est vrai qu’il y a un peu de «Jonas» là-dedans…
- Pendant la conférence de presse.
- Une patinoire impressionnante et aux normes olympiques
- Une des ailes des gradins assis et sièges récupérés à Coronmeuse
- L’équipe des Bulldogs Ice Hockey Liège congratule l’un des architectes géniaux du groupe l’Escaut ; De gauche à droite : David Cornélis (secrétaire des Bulldogs), David Crambert (architecte), Manu Wislez (trésorier des Bulldogs) et Olivier De Vriendt, président des Bulldogs.
- L’igloo qui fera partie de la cafeteria (en cours de finition par la société BO-DECO - Benoit Bouvy architecte d’intérieur)
- Intrigant : ce panneau d’interdiction aux véhicules roulant au LPG, placé à quelques 20 mètres sur une des parois de la patinoire ?
- Vue générale du pont de Huy, montrant que la patinoire s’intègre parfaitement dans le complexe Médiacité… (ci-dessous)





GASTON LECOCQ