• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3170913

Il y a déja

Mis en ligne le 18/06/2010

Le 19 juin : hommage à Auguste Buisseret, pilier de la décolonisation à l’occasion du 50ème anniversaire de l’indépendance du Congo



Ce samedi 19 juin , le Cercle Damien Kandolo organise un hommage à Auguste Buisseret au cimetière de Robermont, à Liège, dans le cadre du 50ème anniversaire de l’indépendance du Congo. Son mandat de Ministre des Colonies, de 1954 à 1958, marquera de façon décisive l’histoire de ce pays.

C’est en effet sous son impulsion que le mur de la colonisation commence à se lézarder sérieusement. Il y crée également un réseau d’écoles laïques pour indigènes qui, jusque là, n’étaient accessibles qu’aux blancs, et favorise la scolarisation massive des jeunes filles congolaises. A l’origine de la carrière politique de Patrice Lumumba, il met en place les premières élections libres du Congo en 1957. La même année, il fonde l’Université libre de Lubumbashi. Partisan de la liberté de la presse, il soutient la formation des premiers partis et organisations syndicales autonomes.

Originaire de Beauraing, Auguste Buisseret, diplômé en droit de l’Université de Liège, défend plusieurs patriotes devant les tribunaux allemands entre 1914 et 1918. Membre du parti libéral, il débute sa carrière politique comme conseiller communal à Liège où il sera plusieurs fois échevin. Proche de la résistance et patriote, il est arrêté par les Allemands. Relâché, il rejoint Londres en 1943 où il devient conseiller juridique. A son retour, il sera à la tête de plusieurs ministères (Intérieur, Travaux publics et Colonies). Il terminera sa carrière comme bourgmestre de la Ville de Liège et quittera ce poste en 1963 pour raisons de santé.

Profondément laïque, défenseur des libertés et franc-maçon, Auguste Buisseret sera amplement décrié dans les Missions catholiques au Congo. Il fait en effet partie des femmes et hommes éclairés opposés à cette colonisation qui a humilié, torturé et imposé les travaux forcés tout en pillant les richesses autochtones au profit des entreprises belges. C’est donc pour son rôle décisif dans la fin de ce système abject qu’il sera honoré.

Le Centre d’Action Laïque de la Province de Liège soutient l’hommage à cet homme dont le combat et l’action rejoignent ses valeurs.

Modalités pratiques :
- Lieu : Cimetière de Robermont – Rue de Herve, 46 à Liège
- Rendez-vous est fixé à 10h30, à l'entrée du cimetière
- Contact :
Fredy Jacquet, Président de Laïcité et Humanisme en Afrique Centrale - 0495 34 51 94