• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3202597

En Ville

Mis en ligne le 10/12/2009

La piscine d’Outremeuse chauffée à l’énergie solaire



Depuis ce lundi on installe des panneaux solaires thermiques sur la toiture de la piscine. Un investissement de 96.292 € qui devrait faire économiser 2.700€ par an à la Ville.

Ce jeudi 10 décembre, Roland Léonard, l’échevin des Travaux, Roland Léonard, a informé le Collège que les travaux de pose de panneaux solaires thermiques sur la toiture du C.S.O.M. (Centre Sportif d’Outremeuse) ont commencé ce lundi 7 décembre. Leur mise en place durera 3 semaines. Le dispositif devrait déjà être efficient dès le mois de janvier.
Comme l’explique l’échevin : «Cette installation illustre clairement l’investissement concret de la Ville de Liège, en charge d’un patrimoine immobilier d’importance, dans les actions liées à la nouvelle philosophie environnementale.
Il s’agit de 28 panneaux de 2,3 m² pour une superficie totale de 64,4 m² qui seront posés sur le toit plat du bâtiment du C.S.O.M., du côté qui longe la rue de l’Ourthe. La structure sera boulonnée sur des poutrelles afin d’en garantir la stabilité. L’inclinaison des panneaux est de 35° vers le Sud.
Le C.S.O.M. comprend un hall muni de deux bassins, un hall sportif, une cafétéria et des locaux administratifs. Trente-quatre douches sont mises à la disposition des 100.000 nageurs qui le fréquentent chaque année. Leur utilisation représente une consommation annuelle d’eau chaude sanitaire (de 35 à 38°) de 4.750 m³/an. »
« Actuellement, l’énergie utile au chauffage de l’eau sanitaire pour l’ensemble du bâtiment atteint 190.000 kwh par an , occasionnant une consommation en gaz naturel de 18.500 m³. La mise en place des panneaux donnera lieu à une économie de 4.600 m³ de gaz. Sur le plan budgétaire, on observera donc une réduction de coût de l’ordre de 25 %! Sur base des prix actuellement en vigueur, la dépense annuelle consacrée par la Ville à ce poste passera en effet de 11.000 € à 8.300 €, soit une économie de 2.700 €/an. D’un point de vue environnemental, l’impact de cette installation est tout aussi positif puisque la production annuelle de CO² diminue également de 25%, passant de 47,5 T à 35,7 T par an.»

«Ce geste fort pour le développement durable et les économies d’énergie représente un investissement total de 96.292 € subsidié à 90 % par la Région Wallonne. La part de la Ville dans le projet atteint 8.753 €, qui devraient déjà être amortis en 3 ans si on tient compte d’une facture énergétique réduite de 2700 € chaque année.»

Le cabinet a aussi tenu à préciser : «L'intensité du fonctionnement des panneaux solaires thermiques dépend de celle de l'ensoleillement. Leur rendement (25% de diminution de la consommation de gaz) est déterminé sur base de la durée moyenne de notre ensoleillement annuel. S'il n'y a pas de soleil, la chaudière du bâtiment prend le relai pour le préchauffage de l'eau sanitaire, régulant sa chaleur et en assurant la constance. Nos projections en terme d'économies énergétiques intègrent bien sûr ces paramètres.»

Si la piscine d’Outremeuse sera le premier bâtiment de la Ville à jouir de ce dispositif que l’on souhaite performant (en espérant que le soleil soit de la partie, mais tous les experts en météo le prédisent n’est-ce pas ? NDLR), d’autres projets de ce type sont également à l’étude, sur lesquels Roland Léonard ne manquera pas de nous tenir informés tout au long de leur concrétisation





Ga. L.