• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3199318

Reportage

Mis en ligne le 05/11/2005

Quand le Pays de Liège fait la fête en Côte d’Armor, à Quintin...

Pendant deux jours, ces samedi 5 et dimanche 5 novembre, la ville de Quintin, (Côte d’Armor en Bretagne) vit un peu à l’heure liégeoise. En effet, vous n’ignorez sans doute pas que depuis pas mal d’années, la Province de Liège est jumelée avec «Les côtes d’Armor » et développe avec cette province bretonne un partenariat multiple.
C’est dans ce cadre que cette année, le Conseil Général des Côtes d’Armor a tenu à inviter des Liégeois à participer au 12 ème « Festival des chanteurs de rue » et à la « Foire Saint-Martin » dans la ville de Quintin.
Quintin, que l’on nomme, à juste titre d’ailleurs, « Petite cité de caractère de Bretagne » est située à une vingtaine de kilomètres de Saint-Brieux. C’est une petite cité médiévale très coquette, peuplée dès le néolithique, puis bourgade romaine et enfin, vers le Moyen Age, une véritable petite cité bâtie dans la vallée de la rivière Le Gouët aux lisière de l’Armor et de l’Argoat.
Mais nous aurons l’occasion de revenir plus en détail sur Quintin, ses habitants, ses coutumes dans une prochaine édition. En effet, ce samedi, c’est la fête comme savent la faire les Bretons et nous y participons.
Cette année, pour leur 12ème édition, les « Quintinais » ont retenu le thème du « Cochon ».

Cette foire remonte au 15ème siècle mais fut abandonnée en 1919. C’est en 1993 que les responsables municipaux et associatifs ont fait renaître la Foire à l’ancienne de la Saint-Martin (11 novembre) et c’est dans un esprit « année folle » que les organisateurs ont voulu la reconstituer. Comme chaque Foire avait son chanteur de rue, de là à monter un « Festival », il n’y avait qu’un pas qui a été vite franchi.
Ce faisant, depuis 11 ans, cette grande fête des arts et des métiers de la Rue sert de support au « Festival national des Chanteurs de Rue ».
A Quintin, L iège y est venue avec des artisans de bouche (bière, fromage, tarte, sirop, vin de fruit, etc…), une chanteuse (Fanchon Daemers), la Confrérie des Saveurs de la Lienne, un polichineur pas comme les autres, Stéphane Georis avec ses marionnettes, et la formation de Jazz et Dixieland «Les copains d’abord’ ».
Dès notre arrivée sur le sol costarmoricain, Philippe Jacquemin, faisait en direct, une intervention dans son émission "Café Liégeois" sur Vivacité. Dans ce direct, Robert Lemay, expliquait aux Liégeois, ce qu'est le "Festival des Chanteurs de Rue de Quintin".
Vendredi vers 17h , accueil parfait et très sympathique par Claude Morin le maire de Quintin. Petite allocution énergique pour présenter sa "Ville de caractère", saluer les invités liégeois. Pendant le verre de l'amitié, le "Festival" démarrait par la mise en place des différents groupes.
En soirée, la délégation liégeoise forte d'une demi douzaine de journalistes, emmenée par les députés provinciaux Paul-Emile Mottard et Georges Pire, était reçue (diner officiel mais très convivial et sans mondanité) par le vice-président du Conseil Général des Côtes d'Armor. Petits discours, remise de cadeaux et discussions à bâtons rompus...
Je ne vous raconte pas l’ambiance que l’on trouve dans les petites rues de Quintin ce samedi matin, rues où se mêlent chanson, orgues de barbarie, accordéon, et ses senteurs de morue fricassée, chataignes grillées et autres produits spécifiques au Pays d’Armor. Vers 11h, la rue Au Lait, sera pour la circonstance, baptisée "Rue des Liégeois".
J'y vais vite, il esdt l'heure. Aussi reviendrons-nous en détail, sur ce week-end Costarmoricain dès que nous serons entrés et avec des photos.
Et comme on dit là-bas : KENAVO






Gaston Lecocq à Quintin