• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3201637

Médias

Mis en ligne le 04/11/2005

La prostitution à Liège, un grand dossier du « Jour-Liège » dès lundi prochain

QUAND ?
Du mardi 8 novembre au samedi 12 novembre, le journal Le Jour Liège ouvrira le dossier de la prostitution. Dix pages de témoignages, de reportages, de rencontres.
QUI ? QUOI ?
Qui sont ces filles qu'on retrouve rue Varin, dans le quartier Cathédrale-Nord, à Seraing ? Qui sont leurs clients? Que rapporte ce métier? A quoi ressemble leur vie après leur boulot, avec leur mari, leurs enfants? Elles en parlent sans tabou.
UNE GRANDE GALERIE DE LA PROSTITUTION ?
L'avenir de la prostitution liégeoise est aussi en suspens. Les grosses affaires de proxénétisme qui ont touché le quartier Cathédrale-Nord ont conduit à la fermeture de nombreux salons. La rue Varin a perdu de sa superbe depuis les travaux de la nouvelle gare. De nombreux bars ont été expropriés, d'autres doivent encore disparaître. Comment garantir et encadrer la prostitution à Liège dans le futur? Le bourgmestre Willy Demeyer a son idée. Selon lui, il faudrait calquer le modèle anversois basé sur une grande galerie de la prostitution. Le promoteur du projet flamand nous a fait part de son intérêt. Mais il n'est pas le seul sur le coup! Reportage à l'Eros center d'Anvers.
QU’EST-CE QUI EST AUTORISE ET QU’EST-CE QUI NE L’EST PAS ?
L'encadrement de la prostitution est aussi primordial. De l'autorité communale au policier de terrain, le travail est conséquent. Qu'est-ce qui est autorisé, qu'est-ce qui ne l'est pas? Le travail des associations est aussi capital dans ce milieu. Nous avons ainsi suivi la police et l'association ICAR dans leur tournée nocturne.

A lire à partir du mardi 8 novembre dans "Le Jour Liège"