• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3199364

En Ville

Mis en ligne le 04/11/2005

Athénée Léonie de Waha....on débâche.

Les travaux de restauration de la façade principale de l’Athénée Léonie de Waha, initiés par l’Echevin des Travaux, Jean-Géry GODEAUX, touchent à leur fin. Le débâchage de la façade et le démontage des échafaudages ont débuté lundi dernier. On va enfin pourvoir revoir les fameux bas-reliefs de nos grabds artistes liégeois comme celui de Robert Massart (la photo avant la restauration).
Construit entre 1937 et 1939 par l’architecte Moutschen, le bâtiment de l’Athénée Léonie de Waha constitue un véritable témoignage de l’art moderne en Wallonie. En effet, de nombreuses œuvres d’art ont été intégrées dès le départ à l’architecture de ce bâtiment scolaire où l’on peut découvrir de nombreuses peintures, sculptures ou mosaïques d’artistes tels que Auguste Mambour, Robert Crommelynck, Emile Berchmans, Adrien Dupagne, Marcel Caron,…
En 1999, différentes parties du bâtiment furent classées comme monument par la Région Wallonne, dont la façade avant.

Il avait bien besoin d'une beauté

Au fil du temps, le bâtiment s’est dégradé à un point tel qu’une restauration s’avérait essentielle, tant pour la conservation des œuvres que pour la sécurité des utilisateurs.
En effet, les parements des colonnes et le seuil supérieur de la façade à rue du bâtiment étaient fort déstabilisés. De nombreuses pierres, dégradées au fil des années, avaient tendance à bouger et certains morceaux de pierre se détachaient. Un filet de protection fut d’ailleurs placé en urgence pour prévenir tout danger
La restauration de la façade avant a débuté en octobre 2004. Les travaux ont essentiellement porté sur l’ancrage et l’épinglage des maçonneries. Outre ce travail de stabilisation et de sécurisation, le chantier a également permis la restauration des bas-reliefs d’Adelin Salle, L’Etude, et de Louis Dupont et Robert Massart, L’insouciance de la jeunesse.
Ces travaux représentent un investissement de 222.000 €, subsidiés par la Région Wallonne. Ils constituent une première étape d’un ensemble plus vaste de restauration qui vise à terme à rendre l’ensemble du bâtiment à ses utilisateurs dans des conditions optimales de sécurité. Ainsi les dossiers relatifs aux restaurations de la piscine, de la façade arrière et de la salle des fêtes sont actuellement en cours d’étude.
Jean-Géry Godeaux rappelle par ailleurs que de nombreux travaux de mise en conformité et de maintenance se réalisent en parallèle au sein de l’établissement dans le cadre du programme de sécurisation de l’ensemble des bâtiments scolaires de la Ville de Liège. Le remplacement des châssis de fenêtre est également prévu.