• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3201489

En Ville

Mis en ligne le 10/04/2009

Des Gluttons gloutons



pour la chasse aux œufs du Service de la Propreté et les « cocognes » de l’échevin André Schroeyn !

André Schroyen, échevin de la Propreté publique de la Ville de Liège, a réceptionné et étrenné, ce vendredi 10 avril, 3 aspirateurs de déchets électriques urbains. Nul doute que la chasse aux œufs - et surtout aux déchets! - du Service de la Propreté publique s’en verra grandement facilitée ! Jolies cocognes aussi pour l’ échevin.

Comme le dira l’échevin, qui est aussi celui des Finances: «C’est un investissement considérable qui a été réalisé ces dernières années (+/- 6 millions € depuis 2005) pour que le Service dispose d’un matériel toujours plus performant : achat de balayeuses, d’arroseuses, d’aspirateurs de rue,... »
Un vaste puzzle auquel l’échevin souhaite aujourd’hui apporter une nouvelle pièce en investissant dans du matériel électrique.

« La décision d’acquérir ce type d’aspirateurs électriques s’inscrit clairement dans sa volonté d’offrir aux citoyens un service de qualité tout en contribuant activement au développement durable en choisissant d’investir dans ce genre de matériel moins polluant. »

Outre ce souci écologique, ces nouveaux aspirateurs composés de deux moteurs électriques de 1500 watts (l’un destiné à l’avancement de la machine et l’autre à l’aspiration proprement dite) présentent de nombreux avantages non négligeables :


- ils génèrent moins de nuisances sonores : de 60 à 70 décibels à une distance de 7 mètres contre 80 à 90 décibels avec les aspirateurs classiquement employés, contribuant ainsi au bien-être des travailleurs qui l’utilisent, mais également des passants et des riverains
- de faible largeur, ils permettent de travailler dans les ruelles, sur les trottoirs et de se faufiler facilement entre les potelets
- très maniables, ils permettent une montée et une descente aisée des bordures
- performants, leur puissance d’aspiration permet de ramasser la plupart des déchets rencontrés sur le sol (cannettes, mégots, petits morceaux de papier,…)
- l’autonomie de leurs batteries est de 8 à 16 heures, en fonction de l’utilisation

« Un dernier intérêt de taille : leur coût d’utilisation, environ 10 fois moindre que pour les aspirateurs classiques. A titre d’exemple, l’utilisation d’un aspirateur électrique revient à environ 1€ par jour, là où un aspirateur traditionnel consomme plus ou moins quotidiennement 10 litres d’essence. Tout bénéfice, tant pour les finances de la Ville que pour la planète ! »

Le coût de ces aspirateurs, livrés par la société Glutton Cleaning Machines d’Andenne, s’élève à 14.208 €/pièce (HTVA). Dans un futur relativement proche, 8 autres aspirateurs de ce type devraient venir s’ajouter aux trois premiers.





Ga.L