• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3173501

Bouquins

Mis en ligne le 24/12/2008

Noir Dessin pour les étrennes !


«Le livre d’or de la Place Saint-Lambert» et le «Nouveau Livre des rues de Liège», sont des idées à creuser si vous voulez faire un beau cadeau pour l’an neuf…

Le Livre d’or de la Place Saint-Lambert

C’est au début des années 1970 que les premières pelleteuses commençaient la démolition de nombreux immeubles entourant la place Saint-Lambert, berceau incontestable et incontesté de la Ville de Liège et véritable cœur de la Cité ardente. Près de 40 ans plus tard, la « nouvelle place Saint-Lambert », n’est toujours pas terminée. Avec cet exemple malheureusement frappant de la c…. de certains Liégeois, beaucoup se posent aujourd’hui la question de savoir combien de temps (années ou décades) il faudra, pour enfin la terminer complètement (ilot Tivoli) et aussi et surtout, si la nouvelle place ou esplanade devant la nouvelle gare des Guillemins ne connaîtra pas la même saga. Ce sera probablement à nos descendants de se faire une idée sur le sujet.
Ceci étant dit, il faut être courageux pour sortir, en pleine période de questionnement, d’incertitude, un livre qui s’intitule «Le Livre d’or de la Place Saint-Lambert ». C’est pourtant le courage qu’à eu Michel Elsdorf, le patron de Noir Dessin Production pour le réaliser.
Nostalgie, témoignage, images du passé et du présent, note d’espoir, tout y est pour rappeler aux Liégeoises et au Liégeois ce grand chambardement qui en fait a commencé en 1793-1794, par la démolition de la Cathédrale Saint-Lambert.
Dans son introduction, Michel Elsdorf est on ne peu plus clair : "Oui, ce livre est un livre de parti pris. Oui, je préférais la place Saint-Lambert de ma jeunesse. Oui, en tant que Liégeois, les 30 ans de travaux m'ont agacé... et c'est peu dire ! Et Non, je n'aime pas du tout ce que «ma» place Saint-Lambert est devenue. Voilà, je l'ai dit, c'est promis, je ne le dirais plus (quoique !)."
Avec plus de 350 documents (images d'archives, cartes postales anciennes, gravures, photos inédites et photos comparatives) et de 200 pages, cet ouvrage vous raconte l'histoire de notre place Saint-Lambert. D'où vient l'origine de Liège, pourquoi la place a-t-elle été baptisée ainsi, pourquoi une cathédrale y était-elle construite, qui a l'a démolie, pourquoi le Palais des Princes-Evêques est-il érigé à cet endroit, ... ? C’est le premier chapitre. Ensuite, le livre aborde les accès à la place et remonte le temps pour découvrir, par images interposées, des endroits complètement transformés : le Cadran, la place Verte, la place du Marché, la rue Léopold, ... mais aussi des lieux complètement disparus : le square Notger, les degrés de Saint-Pierre, la gare du Palais, la rue de l'Official, ... C’est ensuite un tour de la place pour découvrir les changements effectués en un siècle : disparus le Tivoli, le Gymnase, le Bon Marché, le Grand Bazar, la Populaire, le Phare, le Sarma, ... Il y a aussi une place pour l'arrivée des trams, la transformation des beaux hôtels de maître en grands magasins, l’entre deux guerres, les inondations, la remise de la Légion d'Honneur à la Ville de Liège, les découvertes archéologiques sans oublier l'histoire du mythique «petit avion de la place Saint-Lambert. Une vraie visite dans le temps passé et présent. Et Michel Elsdorf de conclure : «Le livre d'or de la place Saint-Lambert est le livre du cœur de Liège, je vous en souhaite une bonne lecture et j'espère qu'il ravivera vos souvenirs et vos émotions ».

«Le Livre d’Or de la place Saint-Lambert» Noir Dessin Production – 200 pages – 19 €

Le nouveau Livre des rues de Liège

C’est en 1933, que Théodore Gobert, qui était entre autres, archiviste à la Ville de Liège, eut une idée de génie, celle de rédiger le « Livre des rues de Liège ». Un dictionnaire en fait qui est toujours La référence aujourd’hui (c’est d’ailleurs une des rares références à l’appellation des artères de la Cité ardente). Pour réaliser cette brique, Théodore Gobert s’est évidement servi des précieux renseignements sur les lieux, les noms et autres détails de toponymie qu’il avait précieusement récolté durant sa vie professionnelle.
Destinée à rationaliser l’administration publique, la fusion des communes intervenue en 1976 fit disparaître plus de quatre communes sur cinq. Il n’y a plus aujourd’hui en Wallonie que 262 communes contre 1409 avant la fusion.
C’est ainsi qu’à cette époque, Liège englobait Angleur, Bressoux, Chênée, Glain, Grivegnée, Jupille, Rocourt, une partie d’Ougrée, Sclessin et Wandre, ajoutant des centaines de rues à la nouvelle entité. Si le dictionnaire de Gobert n’était pas devenu obsolète, il était à tout le moins devenu incomplet. C’est ce qui motiva «Noir Dessin » qui, après plus de 3 ans de recherches dignes de Gobert, sorti en 2000 son premier « Livre des rues de Liège » qui aujourd’hui s’est écoulé à 5000 exemplaires.

Mais en 8 ans, les choses changent et «Noir Dessin » que l’on peut sans se tromper qualifier de «conservateur de notre mémoire collective ou simplement émotionnelle» qui essaye aussi de coller à l’actualité a remis l’ouvrage sur son métier.
Il vient en effet de relancer une superbe et nouvelle présentation qui s’intitule « Le nouveau livre des rues de Liège » dans lequel on trouvera plus de 50 nouvelles rues et appellations qui mettent d’ailleurs à l’honneur des hommes et femmes qui ont fait Liège.
Par ailleurs, un chapitre entier est consacré aux rues dont la dénomination découle d’expressions wallonnes ou qui font référence à des grands Wallons.
On y trouvera également une cinquantaine d’illustrations et plans, ainsi que le nom de toutes les villes ayant été jumelées avec la ville de Liège. Ce « Nouveau Livre des rues de Liège » cosigné par Yannick Delairesse et Michel Elsdorf a été réalisé grâce à la collaboration de Francis Brose, Jean-Pierre Demeuse, Alain Lecocq, André Lecocq, Jean-Louis Lejaxhe, Jean Rommes et Robert Ruwet et avec les vérifications sur le terrain de Céline Mathieu et Jessy Pham Dang.

"Le nouveau livre des rues de Liège". Noir Dessin Production. 512 pages. 29euros.

Ces deux ouvrages sont également en vente au chalet de « Noir Dessin » sur le «Village de Noël», place du Marché.





Gaston LECOCQ