• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3200309

Expositions

Mis en ligne le 09/11/2008

Aux Brasseurs et à l’Annexe : Armand Lestard et Olivier Cornil jusqu'au 20 décembre

Dans le cadre du cycle d’expositions individuelles « Dissidence » et en partenariat avec « Destinations Delvaux » organisée par la Ville de Liège, «Les Brasseurs» proposent du mercredi 19novembre au samedi 20 décembre (vernissage le samedi 15.11 dès 18h) l’exposition de l’artiste français Armand Lestard : vidéo, peintures, dessins, sculptures, installations réunis sous le titre : « Itinéraire rouge : Homme de fer, Indiens, hauts-fourneaux, et autres no man’s land » et aux mêmes dates à l’Annexe : Olivier Cornil, photographies « Autour de mon pays noir ».

Aux Brasseur : Armand Lestard

Rendre compte pour rendre hommage, ne pas laisser vides les trous de la mémoire et réactiver ainsi les braises des foyers éteints.
C’est dans cet état d’esprit qu’Armand Lestard est revenu au pays, une petite banlieue de Lorraine où il passa son enfance, le spectacle y est désolant, les hauts-fourneaux exsangues, les ouvriers désoeuvrés, la maison de ses grands-parents mise en vente, bref, liquidation totale et ce fut le déclic sur fond de rage.

Naissent alors des sculptures, des dessins, des peintures, des installations : une coulée continue poétique, un « itinéraire rouge » qui trouvera à Liège, cet autre bassin industriel au passé florissant, cet autre creuset des luttes sociales, un écho particulier qui ravive en chacun un pan de notre histoire collective..
Investissant les trois plateaux des Brasseurs, Armand Lestard a donc conçu toute son exposition comme une plongée dans le cœur de l’univers de l’acier, dommages collatéraux dus à la crise économique mais aussi à la nostalgie de l’enfance.
Des peintures de hauts-fourneaux décapités, des dessins de ses cousins écoutant début des années 60 des rocks américains, la reconstitution de la petite maison ouvrière de sa grand-mère y côtoient un gigantesque « tipi » réalisé en aluminium type « couverture de survie », des sculptures de fonte à l’effigie des métallos ou encore des images infernales réalisées cet été lors de la réouverture de la coulée continue à Chertal.

A l’Annexe : Olivier Cornil, photographies «Autour de mon pays noir»

« Je suis né à Charleroi. J’ai grandi entre un terril et la ferme de mon oncle, un ancien charbonnage. Derrière chez moi il y avait des champs et l’autoroute. Et pas très loin les bassins de décantation de Solvay. Des usines et des champs, des chemins de pavés où je roulais à vélo. Je ne vis plus là-bas depuis vingt ans. J’aime cet endroit mais il me rend mélancolique. De ces années il me reste des souvenirs, dont certains sont heureux. D’autres beaucoup moins. »

Olivier Cornil est sorti diplômé en 2001 de l'Ecole Supérieure de l'Image «le 75», à Bruxelles. Son travail de fin d'étude, "Carcoke", réalisé avec Lionel Vancauwenberge, reçoit une distinction et est exposé à deux reprises.
Il est ensuite pendant deux ans l'assistant de Serge Brison, photographe d'architecture.
Depuis 2003 il se consacre entièrement au groupe pop-rock Girls in Hawaii, pour qui il crée des visuels de pochettes d'albums et des petits films projetés en concert. Il les suit en tournée pendant deux ans (Copenhague, Milan, Berlin, New-York…).
De retour chez lui il décide de se consacrer à des travaux plus personnels : d'abord sur les frontières belges, ensuite sur son enfance près de Charleroi.
En 2007 : commande pour l'exposition Collection d'Architectures ; série de portraits autour de la place Flagey pour les Cahiers de la Cambre. Parallèlement, il co-réalise de courtes fictions avec Michigan Films pour les nouvelles projections de Girls in Hawaii, qu’il suit à nouveau, depuis février 2008, dans sa nouvelle tournée européenne.
Mélange d’autobiographie, de questionnement sur l’habitat et l’environnement en région industrielle, de déambulation libre du regard et de recherche sur la plastique du paysage, le travail récent d’Oliver Cornil a atteint une belle maturité, et dessine peu à peu la géographie et les sédiments d’un authentique photographe, lucide et singulier, entre besoin des origines et appel de l’ailleurs…

En pratique

Expositions accessibles du mercredi au samedi de 13h à 18h, nocturne le jeudi jusque 20h et sur rendez-vous.

- Les Brasseurs : rue des Brasseurs, 6 – 4000 Liège
- L’Annexe : En Féronstrée, 105 – 4000 Liège

* www.brasseursannexe.be/
* courriel : brasseurs@brasseursannexe.be
* Téléphone: +32(0)4.221.419