• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3172972

Social

Mis en ligne le 26/10/2005

Grève générale du 28 octobre : le Ministre Dewael se concerte avec les gouverneurs

Lundi après-midi, le ministre de l’Intérieur Patrick Dewael s’est concerté avec les gouverneurs de province. Cette concertation entre le ministre et les gouverneurs de province cadre dans la journée de grève nationale du vendredi prochain. La conférence s’est réalisée par conférence vidéo à partir du centre de crise.

« Chacun doit assumer sa responsabilité »

Les blocages du 7 octobre d’un nombre de croisements, ainsi que des accès et des sorties des autostrades formaient l’occasion de la concertation avec les gouverneurs. Le droit au libre passage n’a pas été respecté et – ce qui est encore plus grave – dit le ministre Dewael : «A certains endroits, ceci a donné lieu à des situations dangereuses. » Le Ministre est convaincu que personne ne profite de telles situations. C’est la raison pour laquelle le ministre a annoncé une concertation avec les représentants syndicaux au cours de cette semaine.
Au début de la concertation avec les gouverneurs, le ministre a mis l’accent sur le droit fondamental de chaque employé de faire la grève et de manifester. A part cela, le ministre a explicitement affirmé que ceci ne signifie pas qu’il faut occuper les routes et les carrefours. "L’article 406 est très clair à ce sujet : Il est interdit de bloquer les routes."
Le ministre Dewael a convenu avec les gouverneurs que, à part la concertation du ministre avec les représentants nationaux des syndicats, on organisera également une réunion avec les syndicats sur le niveau provincial. Il a également attiré leur attention sur le fait qu’ils doivent clairement communiquer avec les bourgmestres de leur province sur la manière d’intervention à l’égard d’infractions à la loi. « En ce qui me concerne, je suis d’opinion que les concertations et les accords qui se font avec les syndicats, forment des éléments très importants, tant sur le plan fédéral que sur le plan provincial ; mais le niveau communal est encore plus important. Le bourgmestre ou le chef de la zone doivent évaluer la situation ; ensuite, ils doivent estimer si les actions vont à l’encontre du droit de libre passage. Il est évident qu’il faut s’opposer aux situations qui présentent des dangers pour la circulation. Quand la discussion n’aide pas, les bourgmestres et la police doivent prendre leur responsabilité. Dans ce dossier, il est important que chacun assume sa responsabilité. »

Le rôle des gouverneurs

En ce qui concerne l’ordre public, les gouverneurs de province constituent les agents de liaison naturels entre le ministre de l’Intérieur et les bourgmestres. Ils sont chargés de la tâche de suivre les directives du Ministre de l’Intérieur, de les coordonner et de faire rapport de leur exécution au Ministre.