• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3172276

Tchantchès et Nanèsse

Mis en ligne le 23/02/2008

Tout ça parce qu'elle est gentille


Tchantchès : Elle a encore sûrement eu mal au ventre celle-là ?
Nanèsse : Qui ça ?
- Christine.
- Quéle Christine ?
- Bin la fille de Jean.
- Bin je ne vois pas de qui tu parles.
- Ça ne m’étonne pas, ce n’est pas une de tes amies, ni même une amie de tes amies. Elle a une bien trop måle gueûye pour ça. Et puis c’est une racuzètte-potèie, comme on disait à l’école, dans le bas à sable.
- Si elle est tout ça, pour sur qu’elle ne saurait pas être mon amie. Je n’aime pas vraiment ce genre là. Mais tu ne m’as toujours pas dit de qui il s’agissait.
- Je suis en train de te parler de Christine Defraigne. Tu sais bien la conseillère MR.
- Oh, ciss chal ! C’est vrèye qu’elle n’est pas vraiment mon amie. Comme on dit dans une certaine publicité « Nous ne partageons pas les mêmes valeurs ». Mais dit Tchantchès, qu’esse qu’elle a encore fait pour que tu sois remonté ainsi après elle ?
- Eh bin figure-toi, après s’en être pris, il y a une semaine, au binamé Benoît Drèze, tu sais bien l’échevin des Affaires sociales et de la Famille de Liège, un CDh sais-tu, mais ça ne fait rien, et bien cette fois, c’est à la jeune échevine de l’Etat Civil et de la Population qu’elle vient de s’en prendre.
- Comment, elle attaque notre camarade Julie Fernadez-Fernandez, une si gentille fille et qui fait si bien son travail dans un échevinat dont on ne parle pourtant pas tous les jours. Mais au moins, avec elle, depuis qu’elle est là, on sait qu’il existe son échevinat et qu’il sert à quelque chose. C’est ça qu’elle lui reproche ? Qu’on parle d’elle plus souvent qu’avant ?
- C’est un peu pour ça qu’elle a eu mal au ventre.
- Oui et alors ? Qu’esse qu’elle a trouvé pour attaquer Julie ?
- Elle lui reproche d’avoir envoyé des cartes de vœux pour la Saint Valentin aux Liégeoises et aux Liégeois.
- C’est celle qu’on a reçue ? C’était une bien belle carte et je suis bien content de l’avoir reçue, au moins ça met un peu de gaîté dans la vie de tous les jours et je suis certaine que plusieurs vielles personnes de Liège qui n’ont plus grand monde à voir, ont aussi été très heureuses.
- Eh bien vois-tu ma chère Nanèsse, Christine, elle, n’a pas aimé l’initiative de Julie. Que même elle a «déposé» une plainte pour «abus d’argent public» auprès du miniss Courard de la Région wallonne, celui qui s’occupe de la tutelle des communes et qu’en plus, elle a rameuté ses amis MR d’un journal local pour qu’ils en fassent leurs choux gras. D’ailleurs, « La Meuse », puisque c’est d’elle qu’il s’agit ne ses pas gênée pour titrer : «Julie Fernandez accusée d’abus d’argent public». Quand ils peuvent attaquer des socialiss, ils ne s’en privent pas à La Meuse. C’est une vrèye jubilation chez eux…
- Mais enfin Tchantchès, c’est vraiment scandaleux ce que tu dis… et aussi ce qu’ils font.
- Mais c’est la vérité vrèye sais-tu !
- Et qu’esse qu’elle en dit notre amie Julie ?
- Elle trouve que cette attaque est un peu trop grosse, d’autant qu’elle avait déjà fait la même chose l’année dernière. Que pour envoyer ses cartes de vœux dans des enveloppes de la ville et en utilisant la timbreuse communale, elle avait le feu vert du secrétaire communal puisque il s’agissait d’un envoi qui ne dépassait pas le millier d’exemplaires et qui avait un lien direct avec ses attributions. Elle explique aussi qu’elle a envoyé 800 cartes avec ce message sympathique à celles et ceux qu’elle avait marié pendant l’année ainsi qu’aux jubilaires qui ont été fêtés pour leurs noces d’or ou de diamant, et aussi à 400 autres personnes de ses amis pour lesquels elle a payé elle-même les timbres.
- Ah oui, je me souviens, sur notre enveloppe, c’était bien des timbres collés à la main. Mais alors, on ne peut rien lui reprocher si je comprends bien.
- Tu as tout compris Nanèsse. Christine avait vraiment mal au ventre quand quelqu’un lui a raconté ça. Pour elle, ça ne fait pas un pli, Julie a utilisé des fonds publics pour sa propagande personnelle.
- Eh bien je vais te dire Tchantchès : moi j’aimerais bien que de temps en temps, les échevins de ma ville m’envoient un petit mot, pour me souhaiter mon anniversaire (n’oublie pas c’est dans trois jours) par exemple, ou pour me dire des choses qui ont un rapport avec leurs compétences. C’est vraiment de la méchanceté de la part de Christine, ce n’est plus de la politique ça sais-tu.
- Oh Nanèsse, il y a longtemps que je l’avais remarqué, surtout de la part du MR (pas tous heureusement), mais que veux-tu, quand on a vraiment envie d’avoir un morceau du gâteau du pouvoir, on fait vraiment n’importe quoi. Il faut dire que la présidente du MR de Liège a eu un bon prof pour ça.
- Ah bon, qui donc ?
- Mais tu sais bien, celui parle à l’oreille des riches.


A l' saminne turtos