• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3200309

Expositions

Mis en ligne le 10/10/2007

Trésors des archives de l’Etat à Liège : 1200 ans de patrimoine écrit en pays mosan liégeois - Jusqu’au 27 octobre à l’ Espace ING « Opéra » 11-15 rue Georges Clemenceau à Liège


Des archives qui se transforment en tranches d’histoire. Des archives qui nous donnent le sens de l’histoire, des archives qui font partie de notre histoire…
C’est tout simplement à découvrir en ouvrant la porte d’un siège bancaire qui garde à travers son siècle le sens du mécénat…
Précision contemporaine, les archives de l’Etat sont situées à Cointe. Leur mission fondamentale consiste à conserver et à rendre accessible des fonds d’archives publics ou privés. Cela représente plusieurs kilomètres de document. Notre muraille de Chine liégeoise. (1)
Derrière cette mission officielle, sans oublier l’image d’Epinal qui fait de tout archiviste un homme de papier et de poussière, il y a toute une passion de la découverte, de la mise en contexte, du pont entre le passé et le futur. Finalement une manière de mieux analyser le présent….
Dans la salle d’exposition au premier étage de la banque, c’est une vitrine de notre histoire qui nous est proposée.
L’utilisation très minimaliste mais combien étonnante et précieuse, de documents enfouis qui se transforment en œuvres d’arts.
Documents des années 800, documents du siècle des lumières, documents de l’époque française, documents de notre jeune nation. Sceaux princiers, cartes géopolitiques, cartes géographiques qui font de Liège une Venise du Nord, documents politiques….
Cela va même beaucoup plus loin, c’est une rencontre avec nos racines. L’acte notarié le plus ancien rédigé en français date de 1574, l’acte de fondation de l’hôpital de Bavière de 1604
Parfois les traces anecdotiques prennent de l’ampleur face au courant de l’histoire. Le document le plus petit de l’exposition : un bon de réquisition format carte de visite du régiment Royal liégeois de 1789… Dernier vestige de la royauté française… La Révolution Française prend son envol, «Le Valeureux Liégeois» sera chanté à l’assemblée nationale devant Danton et Robespierre…
De nos Princes Evêques, nos archives gardent le meilleur et les meilleurs. Erard de la Marck prince de la Renaissance initiateur du renouveau de Liège à cette époque, François Charles De Velbruck ami des lumières. Notre département de « l’Ourte » renaît avec son orthographe Républicaine », une lettre de wallon sous l’uniforme français, raconte la vraie vie d’un soldat de l’Empereur…
Les archives c’est aussi redécouvrir le sens des mots, le sens des actes. Le parcours d e l’exposition ne tient pas du hasard.
Il nous fait redécouvrir l’art de la correspondance du Moyen Age, l’art des armoiries, de l’héraldique, l’art de la généalogie et Liège est une terre de célèbres généalogistes Le Fort et Abry vous en donnent un aperçu…

L’archivage c’est aussi des paysages d’époque, des revendications d’époque pour défendre sa corporation, des faux d’époque pour revendiquer des terres… La patine du temps et la nécessité de mémoire sort du sordide et du dérisoire des actes qui font partie de l’être humain… Le sceau d’un Prince Evêque rejoint une toile du Pop Art…

A découvrir sous peine de s’enfermer dans une déprime futuriste. Nécessité homéopathique que ce regard sur hier qui ne peut que nous redonner confiance en demain…

Jean-Pierre Keimeul


- (1) 16 kilomètres de documents sont entreposés
Archives de l’Etat , 79 rue du Chéra à Liège (Cointe) ;Tel 04/25203.93.Fax04/229.33.50. - Courriel archives.liege@arch.be

- L’expo est accessible du lundi au vendredi de 9H30 à 12H20 et de 13H30 à 16H. Le samedi de 10h à 12h. Entrée gratuite. Infos :04/252.03.93 - Espace ING « Opéra » 11-15 rue Georges Clemenceau à Liège.