• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3200766

A la Province

Mis en ligne le 02/07/2007

Marché de l’énergie : une étape franchie avec les premières conclusions et choix d’Electrabel par la Province

A la suite de la libéralisation au 1er janvier 2007 de la fourniture d’électricité et de gaz, la Province de Liège a été confrontée à la nécessité d’organiser une procédure de choix du fournisseur de ces énergies pour son propre patrimoine, comme d’ailleurs l’ensemble des pouvoirs publics.

Devant la complexité des tâches administratives et techniques, la Province a proposé, dès mars 2007, à l’ensemble des pouvoirs locaux (Communes, CPAS, Zones de Police, Intercommunales…) de bénéficier de ses ressources humaines et de ses moyens techniques en participant à un marché conjoint.

Cette proposition a été présentée lors de réunions de travail avec les acteurs concernés et a recueilli un vif succès puisque près de 80 pouvoirs publics ont décidé de participer à la démarche commune.

L’objectif de celle-ci était double : tenter de diminuer le coût de revient de ces énergies et offrir à titre gratuit un service à ses partenaires locaux.

Ce 28 juin 2007, le Collège provincial, mandaté par ces institutions, a décidé de l’attribution de ce marché à la SA Electrabel, pour un montant global de plus de 12.700.000 euros TVAC.

Il est important de souligner que ce montant correspond à un prix « commodity », soit hors taxes, transport, distribution, charges et surcharges. Ces derniers éléments, variables pour chaque entité locale, ne sont donc pas inclus dans l’évaluation des gains potentiels, cités ci-dessous.

Quatre secteurs étaient concernés par la comparaison avec le tarif « fournisseur par défaut » :

- Pour la fourniture d’électricité haute-tension, la comparaison entre l’offre remise et la consommation provinciale permet d’escompter un bénéfice estimé à 10% en heures creuses et 20% en heures pleines.
- Sur une même base de comparaison, l’économie serait de l’ordre de 10% dans le secteur du gaz.
- En termes d’éclairage public, qui représente en moyenne 49% de la consommation électrique communale, des simulations permettent d’espérer une économie d’environ 3%.
- Il est actuellement trop tôt pour évaluer la situation dans le domaine de l’électricité basse-tension, les factures de régularisation n’étant disponibles qu’en octobre prochain.

Les résultats détaillés de cet appel d’offres vont à présent être communiqués aux partenaires. La date du 1er janvier 2008, prévue pour la mise en route de ce contrat, sera donc respectée.

Signalons enfin que le soutien de la Province de Liège a délesté les entités locales d’un travail conséquent, tant au niveau administratif que technique, diminuant ainsi fortement le nombre de procédures qui auraient dû être engagées individuellement.

Les étapes essentielles de ce dossier sont donc à présent franchies. La Province de Liège reste cependant à la disposition des bénéficiaires de ce marché pour un appui technique ponctuel.