• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3173502

Bouquins

Mis en ligne le 14/05/2007

Histoires d’amours de l’histoire de Liège


Lorsqu’en 1956, Guy Breton sortit son «Histoires d’amour de l’histoire de France», si l’on avait crié au scandale, si on avait dit qu’il s’agissait d’une œuvre libertine à ne pas mettre entre toutes les mains, on avait quand même fini pas devoir reconnaître qu’il s’agissait quand même d’histoire avec un grand « H ».
Aujourd’hui, personne ne se retournerait sur le caractère quelque peu dévoilant de cette histoire de France où l’amour a eu et a toujours (il n’y a pas que les rois Louis et autres qui aimaient la gaudriole, n’est-ce pas messieurs les présidents !) une place de choix.

Il y a quelques jours, aux éditions du Perron, notre consoeur Lily Portugaels a publié son «Histoires d’amours de l’histoire de Liège».
Tout au long de 132 pages, richement illustrées de reproductions romantiques d’époque, en couleur ou noir et blanc, de photos de lieux intéressants, Lily Portugaels parcourt à sa manière (c'est-à-dire toujours avec élégance) l’histoire de Liège.
On a appris à l’école, dans les manuels que les graves historiens qui les rédigent font de l'Histoire, généralement un roman fort ennuyeux. En effet, ils en éliminent l'un des éléments déterminants : l'amour. Pour eux, les événements qui ont bouleversé les différents pays, et ici le nôtre en particulier, celui de Liège, au cours des siècles ne doivent avoir que des causes très sérieuses. Et pourtant…
N’est- ce pas à cause d’Alpaïde, la maîtresse de Pépin de Herstal qu’il fut décidé de trucider ce bon évêque Lambert (celui par qui Liège est devenue une grande ville) parce qu’il avait refusé de bénir leur coup de vin lors d’un repas ?
Ce n’est évidemment qu’un exemple parmi d’autres. Au fil des pages, de «Histoires d’amours de l’histoire de Liège» vous découvrirez des faits historiquement prouvés sur les histoires amoureuses et leurs retombées sur Liège et sa région. Et des histoires d’amour, il y en a beaucoup.
Lily Portugaels nous livre son histoire de Liège au travers par de passions, de drames, d’épisodes amusants, d’autres tragiques. Une histoire dans lequel l’Amour a enfin sa place, depuis Pépin de Herstal et la belle Alpaïde jusqu’à Guillaume 1er des Pays-Bas qui abdiqua pour une comtesse liégeoise, Henriette d’Oultremont.

Comme dans la plupart de ses livres, Lily Portugaels (la photo - journaliste à La Cité, puis à la Libre Belgique et enfin directrice de la Gazette de Liège) qui n’aime pas la langue de bois et qui ne l’a pas non plus dans sa poche, utilise son style net, précis et raconte comme si elle avait elle-même vécu l’épisode. On retrouve dans sa plume tout ce qui faisait aussi son charme lorsqu’elle était journaliste (elle l’est toujours d’ailleurs mais en retraite très active). On vit l’histoire et on veut connaître la suite. Ah si les cours d’histoire, de géographie, mais aussi bêtement de français voire de mathématiques étaient rédigés ainsi… !
Et même si l’auteure reconnaît qu’elle a parfois utilisé quelques légendes pour son « histoire à elle », la préface rédigée et signée par cet historien très rigoureux et très sérieux qu’est Jacques Stiennon, est en quelque sorte une fameuse référence et un honneur.
Pour clôturer cet ouvrage qui, nous n’en doutons pas, devrait connaître un certain succès, Lily Portugaels a eu une idée de génie (ce n’est sans doute pas la première et ce ne sera sans doute pas la dernière) en laissant une page blanche qui vous permettra d’écrire votre «histoire d’amour ». Et Lily de préciser : «Mais n’oubliez pas, les paroles s’envolent, les écrits restent. Et les légendes aussi traversent les siècles».

Gaston LECOCQ

«Histoires d’amour de l’histoire de Liège» de Lily Portugaels, édition du Perron, format 21x23 cm, 132 pages, reliure cousue fil de lin, couverture souple avec rabats – 22 €

Site des éditions du Perron : www.perron.be