• Visiteur(s) en ligne : 9
  • |
  • Visiteurs total : 3199881

Expositions

Mis en ligne le 25/04/2007

Regard de Femmes jusqu'au 26 mai

Le souhait du député provincial, Paul-Emile Mottard, Président du Conseil d’Administration de l’Office provincial des Métiers d’Art de Liège, était d’inviter son homologue luxembourgeois Philippe Greisch à présenter une sélection d’œuvres réalisées par des artisanes de ces deux provinces. C’est chose faite depuis ce mardi 24 avril après le vernissage de l’exposition « Regard de Femmes » qui se tient à la « Maison des Métiers d’Art » rue des Croisiers à Liège jusqu’au 26 mai.

Un florilège d’artisanes dans les deux provinces

L’Office provincial des Métiers d’Art de la Province du Luxembourg se situe à Saint Hubert. Il regroupe 128 artisans actifs dans de nombreuses disciplines. Les plus représentées sont le travail de la terre (céramique, …) et du bois. Mais on y trouve également un luthier, un artisan spécialisé dans la copie d’anciens clavecins, des bijoutiers, des peintres (sur différents supports : objets, soie, …), des verriers (vitrail), …
Leur production artisanale est davantage axée sur la création contemporaine que sur une expression traditionnelle. Ne possédant pas de lieu d’exposition permanent, le travail de l’Office provincial est dirigé vers la diffusion la plus large possible de listes d’artisans auprès des organisateurs de foires, de salons, d’expositions, …
Notons toutefois que les artisans luxembourgeois sont bel et bien présents lors des grandes manifestations organisées par l’Entente interprovinciale des Métiers d’Art : « Artisan art », « Week-end chez l’artisan » ou encore le « Salon Wallon des Métiers d’Art ».
Il faut également souligner, comme le fait Frédéric Philipin, responsable du Service des Métiers d’Art, « l’importance que revêt une invitation comme celle-ci car elle confère à tous ces artisans luxembourgeois une possibilité de vitrine élargie vers d’autres horizons ainsi qu’une confrontation avec d’autres praticiens et, parfois, la découverte d’autres techniques.»
L’Office provincial des Métiers d’Art de Liège a la possibilité de fonctionner de manière un peu différente. S’il participe aussi activement aux grandes manifestations mentionnées ci-dessus, il possède l’avantage de posséder un lieu permanent d’exposition. Mady DETHIER, sa responsable, est en outre entourée d’une équipe de personnes spécialisées dans ce secteur.
Tous les deux mois il propose au public une exposition thématique regroupant un nombre variable d’artisans en fonction des thèmes abordés.
Jusqu’au 26 mai, le public pourra admirer des créations de 6 artisanes de la Province de Liège mises en parallèle avec le travail de 6 artisanes de la Province de Luxembourg : céramique, accessoires de mode, chapeaux, bijoux, reliure, travail du bois et de l’osier seront présents.

Les artisanes luxembourgeoises

Françoise Lesage-Céramique.
Elle s'est essentiellement développée, de manière autodidacte, en relation directe avec la construction de son habitation personnelle : carrelages, plans de travail en céramique, ….
Nadine Sizaire-Bijoux.
Comme n’importe quelle œuvre d’art, le bijou doit, tout en respectant ses fonctions, avoir une signification et une existence autonome. Curieuse, elle récolte des petits objets .Transformés, remodelés, alliés parfois à des métaux nobles, elle leur donne une nouvelle vie, une autre dimension. Elle relègue l’aspect technique au second plan.
Monique Antoine -Textile.
Depuis toujours, elle est passionnée par tout ce qui touche aux textiles : la soie, la laine, le coton et depuis plus de cinq ans maintenant, le feutre. Un stage sur cette matière à l’Académie d’été de Libramont fut, pour elle, LA révélation.
Stéphanie Jacques-Vannerie.
Elle explore la vannerie et la taille du bois vert ou sec. Tout a commencé par des émotions : la forme d’une graine, la finesse d’un nid de guêpe, la courbe d’une branche, les rondeurs d’un bourrelet de cicatrisation sur un tronc d’arbre, les creux laissés dans la roche par l’érosion, les ondulations à la surface d’une rivière,…
Yvonne Maréchal- Céramique.
Le fil conducteur de son cheminement : la nature.
Voir l’élément pour ce qu’il est, l’histoire de sa vie, les dangers qu’il encoure, sa mort.
Utiliser la terre comme moyen d’expression via la technique des terres enfumées.

Véronique Van Mol- Reliure.
Son travail de reliure est principalement axé sur la broderie.
Broderie des textiles, des papiers et autres matériaux.
Pour elle une reliure suscite le plaisir par les couleurs, les matières brillantes, douces, usées.





Artisanes liégeoises :

Nouche-Poterie.
Après de nombreuses années de fidélité au métier, c'est toujours avec le même plaisir, la même jouissance pourrait-on dire, qu'elle plonge ses mains dans la terre faisant surgir de ses doigts agiles les parois montantes d'un objet dont elle seule, visualise déjà la forme finale
Mireille Poulet-Reliure.
La reliure d'art ou simple reliure, est au livre ce que le gant est à la main : une protection parfois simple et discrète, parfois élégante et raffinée, souvent somptueuse comme un écrin. Mais l'écrin ne doit jamais supplanter le bijou. Relié, le livre doit pouvoir être pris en main, palpé avec précaution, caressé, ouvert, lu ou relu.
Elisabeth Thise-Sculpture.
Vivant au contact de la nature, il est certain que son travail en est le reflet et fait donc référence au paysage, tant au niveau formel que par les matériaux utilisés.
Elle n’est pas la spécialiste d’un matériau ni d’une technique car elle croit que celui-ci doit être en accord avec le projet.
Christine Cornet- Céramique.
Elle actualise une technique ancestrale de cuisson en provenance du Japon : le raku et y ajoute sa touche personnelle.


Hélène Finamore- Chapeau.
Qu'il soit frivole, élégant, aérien, comique, sophistiqué, léger, vaporeux, précieux, mystérieux, moderne, classique, le chapeau trouvera toujours la tête qui lui conviendra.
Le tout c'est de franchir le pas, se laisser tenter et oser le chapeau!

Maryse Heya- Bijou.
Elle a décidé de créer sa propre collection. Ses bijoux de luxe et de goût sont maintenant connus dans toute la Belgique et son succès dépasse même nos frontières. Sa collection s’appelle «True Love»

En pratique
«Regard de Femmes» Maison des Métiers d’Art 7, rue des Croisiers 4000 Liège jusqu'au 26 mai, du lundi au vendredi de 12 à 18h. - le samedi de 11 à 17h. - (fermé les 1er et 17 mai)
04.232.86.96./87.10. opma@prov-liege.be





Ga . L .