• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3199256

Musique

Mis en ligne le 24/04/2007

Invité à Saint-Pétersbourg, le pianiste liégeois Peter Petrov pourra d’abord être apprécié en notre salle académique…

Ce mercredi 25 avril à 20 heures, en la Salle académique de l’Université de Liège, 9, Place du XX Août, l’association « L’Alto » présente le pianiste Peter Petrov accompagné par l'Orchestre de chambre Louis Poulet, sous la direction d'André Poulet.

Le « concerto pour quatre violons et orchestre à cordes » d’Antonio Vivaldi sera interprété par les violonistes soli Martin Lauwers, Maritsa Ney, Anne-Sylvie Primo et Caroline Poncelet. Les trois mouvements : allegro, andantino et rondeau (presto, menuetto, cantabile et presto) du neuvième concerto pour piano en mi bémol majeur KV 271 "Jeunehomme" de Wolfgang Amadeus Mozart seront joués par Peter Petrov
Enfin, les quatre mouvements (allegro con spirito, adagio cantabile e con moto, allegretto moderato et allegro vivace) du sextuor pour cordes “Souvenir de Florence” en ré mineur opus 70 de Peter Tchaikovsky seront présentés dans leur version pour orchestre à cordes.
Les frais de participation à ce concert s'élèvent à 15 € (5 € pour les étudiants). La vente des places s’effectuera à l’entrée de la salle.
Invité à se produire prochainement à Saint-Pétersbourg avec le prestigieux orchestre philharmonique de cette grande métropole culturelle russe, Peter Petrov, qui vit et travaille depuis plus de dix ans à Liège, est, à l’image de son aîné le violoniste Boris Belkin, devenu un des plus talentueux solistes de notre Cité. Il le démontra avec l’O.P.L. dirigé par Louis Langrée dans le « Concerto de l’Empereur » de Beethoven puis avec le Philharmonique de Dortmund, placé sous la baguette d’Arthur Fagen, dans le « Concerto pour piano » de Schumann, notamment au Concertgebouw d’Amsterdam. En venant l’écouter ce mercredi 25 avril vous aurez le privilège de pouvoir apprécier la pertinence de l’avis à son égard d’un professeur du Conservatoire de Maastricht (où Peter Petrov a conquis en septembre 2005 un prestigieux « master ») M. Avi Schönfeld qui soulignait que « sa stupéfiante virtuosité se combine avec une profonde compréhension musicale, sensible à la couleur et à la poésie ».
C’est le 22 Mai à Saint-Pétersbourg que Peter Petrov interprétera le même concerto de Mozart que celui qu’il jouera ce 25 avril à Liège. L’Orchestre Philharmonique de Saint-Pétersbourg sera placé sous la direction d’un des plus prestigieux chefs d’orchestre européens Alexandre Dimitriev qui fut d’ailleurs invité par l’Orchestre Philharmonique de Liège il y a quelques années. Au début de cette saison 2006-2007, Peter Petrov avait déjà joué le concerto de Grieg avec le Philharmonique de Saint-Pétersbourg au Singel d’Anvers ainsi qu’aux Pays-Bas (à l’Oosterpoort de Groningue). Ce samedi 14 avril, Peter Petrov jouera aussi avec le violoniste Jean-Gabriel Raelet, concertmeister de l’orchestre de l’Opéra Royal de Wallonie en la Chapelle de Chaineux. Le mois dernier, notre concitoyen a aussi joué avec le concertmeister de l’Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam à l’Odéon Théâtre de Zwolle aux Pays-Bas.
Il s’agit de Liviu Prunaru qui fut deuxième prix du Concours Reine Elisabeth de violon. Ces violoniste et pianiste préparent une tournée pour la saison 2008-2009. L’an dernier, Peter Petrov fut aussi invité comme soliste par l’Orchestre Philharmonique de Sofia, sa ville natale. Il y interpréta le concerto de Schumann. Il fut également convié à présenter un récital lors du Festival de Wiltz au Grand-Duché de Luxembourg. Peter Petrov vient d’enregistrer un nouveau compact disque avec la famille Koch dont le père, Philippe, est Professeur au Conservatoire royal de musique de Liège. Peter est également accompagnateur du grand concours international de saxophone de Dinant et il est par ailleurs souvent choisi comme membre du jury dans divers concours.
Le 26 janvier dernier, la Commission des naturalisations de la Chambre des Représentants a accepté sa demande de naturalisation belge qui va être proposée au vote en séance plénière, soumise à la signature du Roi et publiée au Moniteur.





Jean-Marie ROBERTI