• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3199256

Musique

Mis en ligne le 14/04/2007

A l’Opéra, du fantastique sur le thème de l’écrou et au Théâtre de la Jeunesse « Le Petit Prince » de Saint-Exupéry par l’Arlequin

Le compositeur anglais Benjamin Britten a marqué le vingtième siècle par des opéras à la réelle théâtralité et par un sens remarquable de l'architecture et de l'économie musicales. « The Turn of the Screw » (« Le tour d’écrou »), créé à la Fenice de Venise en 1954, est un opéra dit "de chambre". L'orchestre de treize musiciens solistes requis pour cet ouvrage sera ici dirigé par Steuart Bedford, grand connaisseur de la musique de Britten. Le livret de cet opéra en un prologue et deux actes (opus 54) est basé sur une nouvelle de Henry James, dont il a su préserver toute l'ambiguïté. Dans une demeure de campagne anglaise, une gouvernante est engagée pour s'occuper de deux enfants, Miles et Flora, à la demande de leur tuteur qui est absent. Très vite, des éléments inquiétants viennent troubler sa mission: les fantômes de deux domestiques qui l'ont précédée sont évoqués. Opéra thriller, mais aussi drame de l'enfance, mystère aux résonances psychanalytiques, traduction de l'oppression sociale dans la société victorienne, « The Turn of the Screw » a fait couler beaucoup d'encre et a stimulé de nombreuses mises en scène partout dans le monde. Britten et sa librettiste Myfanwy Piper ont structuré la nouvelle de James en seize tableaux, entrecoupés de quinze variations à partir d'un seul thème musical de douze notes, le "thème de l'écrou". Le voyage à travers les tonalités et les emprunts aux formes musicales héritées du passé sont d'une grande rigueur et une vive tension dramatique en découle. Le suspens de l’ouvrage tient dans l’atmosphère énigmatique resserrée par un cadre intimiste.
Pour cette nouvelle production de l’Opéra Royal de Wallonie, la mise en scène sera de Frédéric Roels (qui a collaboré cette saison à la réussite d’ « Orphée aux enfers »), les décors seront de Vincent Lemaire, les costumes de Lionel Lesire et les lumières de Roberto Venturi, Paul Dutton ayant pour sa part musicalement préparé les enfants à cette œuvre. Les trois rôles féminins seront interprétés par des chanteuses déjà appréciées à l’O.R.W. Cécile Galois, Lisa Houben et Nancy Weissbach. Le principal rôle masculin celui de Peter Quint a été confié au ténor américain Keith Jameson, James McLean sera le personnage du prologue et deux jeunes anglais de 13 et de 11 ans (George Longworth et Bill Goss) se relayeront dans un rôle scénique et vocal important, celui de Miles.

- Cinq représentations auront lieu au Théâtre Royal de Liège, les vendredi 13, mardi 17, jeudi 19 et samedi 21 avril à 20 heures ainsi que le dimanche 15 avril à 15 heures. Réservations au 04 221 47 22 ou sur le site www.orw.be

D’après Saint-Exupéry

Au Petit Théâtre de la Jeunesse, rue de la Casquette, les mercredi 2, vendredi 4, samedi 5, mercredi 9, vendredi 11 et samedi 12 mai à 18 heures ainsi que les jeudis 3 et 10 mai à 20 heures et les dimanches 6 et 13 mai à 16 heures, auront lieu dix représentations d’un conte philosophique qui amuse les petits (dès 8 ans) par ses images merveilleuses et qui émeut les grands par son message poétique : « Le Petit Prince » d’Antoine de Saint-Exupéry.
Vous connaissez ce conte : en plein désert où il a dû atterrir en catastrophe, l’aviateur Saint-Exupéry rencontre un petit prince venu d'une planète lointaine. Celui-ci raconte à l'auteur ses découvertes cocasses d'étranges grandes personnes prisonnières de leurs manies et l'enfant montre qu'on ne voit bien qu'avec le coeur.
Dans cette coproduction du Théâtre Arlequin et de l’O.R.W., l’adaptation scénique et la mise en scène sont signées José Brouwers, la scénographie Anne Vendrix, la musique Bart Van Kerkhoven, la chorégraphie Maryvonne Michel et les lumières Jean-Pierre Leenders.
Alexandre Faitrouni, Kathia Fransquet, Alexandre Tirelier et Serge Swysen assument l’interprétation de ce chef d’œuvre de la littérature dite enfantine.





Jean-Marie Roberti