• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3199678

Santé

Mis en ligne le 14/03/2007

Encore une première pour notre ULg

Au terme d’une vaste étude utilisant pour la première fois en Belgique les technologies de génotypage à grande échelle (whole genome association) pour la maladie de Crohn, une équipe de chercheurs du GIGA-Recherche à l’Université de Liège a identifié une nouvelle région chromosomique impliquée dans le développement de cette maladie inflammatoire chronique de l’intestin. Les résultats de cette étude, menée en collaboration avec des universités belges et des centres de recherche internationaux (France, Grande-Bretagne et USA), sont à paraître dans la revue scientifique PLOS Genetics.

Si elle n’est pas mortelle, la maladie de Crohn est actuellement incurable. Elle est très invalidante pour les patients et se caractérise par des douleurs abdominales intenses, des hémorragies digestives, des pertes de poids et des fièvres persistantes. Son incidence a augmenté de façon significative au cours des dernières décennies. La sensibilité à la maladie de Crohn est en partie héréditaire. La recherche des gènes de prédisposition à la maladie de Crohn - comme à d’autres maladies complexes - est un des objectifs principaux de la génétique moderne car ouvrant de nouvelles opportunités diagnostiques et thérapeutiques.

Plusieurs régions génomiques intervenant dans la maladie de Crohn ont été identifiées au cours des dernières années, mais elles n’expliquent que partiellement les prédispositions héréditaires. Des avancées méthodologiques récentes permettent depuis peu de cribler systématiquement l’entièreté du génome par études d’ «association génome entier» (whole genome association). C’est pour ce type d’approche qu’ont opté les chercheurs de l’Université de Liège dans la première étude de ce genre réalisée en Belqique et parmi les premières réalisées dans le monde. A partir d’un échantillon de plus de 3000 personnes (1700 patients et 1500 personnes formant la population de contrôle), constitué avec la collaboration du CHU de Liège, de la Société liégeoise de gastroentérologie et de différents hôpitaux académiques belges, 300.000 marqueurs génétiques SNP (Single Nucleotide Polymorphism) ont été caractérisés et comparés.

L’analyse des résultats de ce criblage génomique, réalisé avec les plateformes technologiques du Centre National de Génotypage (Génopole d’Evry) et du GIGA-Recherche à l’ULg, fait apparaître trois régions chromosomiques associées à la maladie de Crohn. Deux d’entre-elles étaient déjà décrites mais la troisième était inconnue jusqu’à ce jour. Le locus découvert sur le chromosome 5p13.1 correspond à un « désert génique », mais il est pourvu d’éléments régulateurs d’un gène voisin, un récepteur de prostaglandine, contribuant à l’équilibre homéostasique de la muqueuse intestinale.

Cette étude, initiée par le GIGA de l’Université de Liège en collaboration avec le CHU de Liège, n’aurait pas pu être réalisée sans la disponibilité et la mobilisation des patients. C’est en outre l’un des premiers programmes de recherche génétique fédérateur développé au niveau belge.

Source

« A novel susceptibility locus for Crohn’s disease identified by whole genome association maps to a gene desert on chromosome 5p13.1 and modulates the level of expression of the prostaglandin receptor EP4 », PLOS Genetics (http://genetics.plosjournals.org/perlserv/?request=cite-builder&doi=10.1371/journal.pgen.0030058.eor )

Auteurs : Cécile Libioulle1, Edouard Louis2, Sarah Hansoul1, Cynthia Sandor1, Frédéric Farnir1, Denis Franchimont3, Séverine Vermeire4, Olivier Dewit5, Martine de Vos6, Anna Dixon7, Bruno Demarche8, Ivo Gut9, Simon Heath9, Mario Foglio9, Liming Liang10, Debby Laukens6, Myriam Mni1, Diana Zelenika9, André Van Gossum3, Paul Rutgeerts4, Jacques Belaiche2, Mark Lathrop9 & Michel Georges1.

1. Unit of Animal Genomics, GIGA-Research & Faculty of Veterinary Medicine, University of Liège, Belgium
2. Unit of Hepatology and Gastroenterology, Department of Clinical Sciences, GIGA-Research, Faculty of Medicine and CHU de Liège, University of Liège, Belgium
3. Department of Gastroenterology, Erasmus Hospital, Free University of Brussels, Belgium
4. Department of Gastroenterology, University Hospital Leuven, Belgium
5. Department of gastroenterology, Clinique universitaire St Luc, UCL, Brussels, Belgium
6. Department of Hepatology and Gastroenterology, Ghent University Hospital, Belgium
7. National Heart and Lung Institute, Imperial College London, England.
8. Unit of Bioinformatics, GIGA-R & Institut Montefiore, University of Liège
9. Centre National de Génotypage, Evry, France.
10. Centre for Statistical Genetics, Department of Biostatistics, SPH II, Ann Arbor, US.

C’est quoi le GIGA ?

Le GIGA (Groupe Interdisciplinaire de Génoprotéomique Appliquée) est un centre d’excellence en biotechnologie dans le domaine de la génoprotéomique, créé par l’Université de Liège en 2002 avec l’aide de la Région Wallonne et du FEDER. Implanté au CHU de Liège, le GIGA est une structure unique en Belgique qui intègre conceptuellement et physiquement, un centre d’excellence en génoprotéomique (280 chercheurs, GIGA-Recherche), un espace d'accueil pour spin-offs et entreprises à vocation biomédicale, un centre de formation aux techniques de pointe en biologie cellulaire et moléculaire et des plateformes technologiques. - www.giga.ulg.ac.be