• Visiteur(s) en ligne : 7
  • |
  • Visiteurs total : 3173842

Expositions

Mis en ligne le 03/03/2007

Alain Bornain : «2.500.000.000"» aux Brasseurs jusqu'au 30 avril


De février 2007 à avril 2009, les Brasseurs organiseront leur cinquième cycle d’expositions individuelles regroupant 10 artistes belges et étrangers Alain Bornain (B) - Laurence Dervaux (B) - Benoit Félix (B) - Pierre Gérard (B) - Aurélie Haberey (F) - Laurent Impeduglia (B) - Bouli Lanners (B) - Philippe Lavandy (B) - Armand Lestard (F) - Ignace Van Ingelgom (B)
réunis par le terme générique « Dissidence » qu’Alain Bornain inaugurera.

Spécialement conçue pour les différents plateaux, coins et recoins de ce vaste espace, l’exposition d’Alain Bornain dont le titre donne le ton « 2.500.000.000’’ » (l’espérance de la vie humaine d’un européen exprimée en secondes) présentera par le biais de propositions plastiques extrêmement diverses : - peintures, vidéo, affiches, néon, bandes son, écritures, installations, jeux de miroirs, - une réflexion d’ordre métaphysique largement inspirée par des impressions éprouvées lors de sa récente paternité.

Du particulier au général, de l’intime à l’universel, de l’anecdote à l’Histoire, Alain Bornain s’adressera aux individus pour leur rappeler l’essence même de ce qu’ils sont : des hommes partageant, malgré leur diversité, une seule et même condition : la condition humaine. « L’homme est la mesure de toute chose » disait Protagoras. Mais pour échapper au terrible décompte de ces 2.500.000.000’’, pour en exorciser l’angoisse et l’éphémère, pour oublier le temps et lutter contre celui que Baudelaire appelait «l’ennemi vigilant et funeste, l’obscur ennemi qui nous ronge le cœur», l’imagination des hommes est sans limite et a crée un arsenal impressionnant de leurres, de vanités, de stratagèmes qu’Alain Bornain s’emploie à décoder poétiquement certes, mais implacablement.

Aussi sans dévoiler l’ensemble des œuvres qui attendent le visiteur aux Brasseurs dès ce 24 février, on épinglera cependant cette collection de papiers à lettres à l’en-tête des hôtels les plus luxueux de la planète où l’artiste a dactylographié une série de données biologiques communes à tous, le néon blanc sur fond noir, sculpture lumineuse proposant un « oui » et un « non » clignotant alternativement et dont la structure rappelle étrangement celle du crâne humain, installation qui aurait pu inspirer une célèbre pendule, chère à Jacques Brel ou encore cette vidéo de 40’’ présentant 1000 images extraites de l’album photo personnel d’Alain Bornain que cette compression a rendu neigeuses, grises, illisibles….
Dans un monde où l’accélération du temps se déchaîne en termes d’immédiateté, d’avancées scientifiques, de zapping et de bonds technologiques, il n’est peut-être pas inutile de nous rappeler que « cela » durera au mieux « 2.500.000.000"» et qu’il est peut-être urgent ( !) de les vivre simplement bien.
« Alain Bornain dixit »… à nous de méditer.

- A voir du 28. février au 30 avril du mercredi au samedi de 15 h à 18 h ou sur rendez-vous aux Brasseurs dans le cadre de son 5ème cycle d’expositions individuelles.

- Asbl «Les brasseurs »- rue des Brasseurs, 6 - 4000 Liège - Tél:+32(0)4 221 41 91