• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3173266

Société

Mis en ligne le 22/12/2006

75% de réinsertion pour le Centre de formation pour employés : le CFPE enregistre une année record

2006 aura été un cru exceptionnel pour le CFPE. Le centre a formé 200 demandeurs d'emplois (40.000 heures) avec un taux de réinsertion professionnelle de 75%. Preuve s'il en est de l'importance de la filière pour lutter contre le chômage. Il faut coûte que coûte que les autorités renforcent leur soutien à ces filières de formations. Les résultats sont là.
Pour le Directeur du CFPE, Lucien ORTEGAT, cette fin d’année est l’occasion d’opérer un bilan pour le moins réjouissant : « Nous venons de vivre un cru 2006 assez exceptionnel, battant tous les records enregistrés. Nous avons ainsi dispensé cette année un total de 75.000 heures, pour 2.200 personnes formées. Répartition entre les formations pour demandeurs d’emploi (200 stagiaires pour 40.000 heures) et le personnel travaillant en entreprise (2.000 participants pour 35.000 heures). »
L’une des caractéristiques du CFPE est en effet de s’adresser avec un même bonheur à ces deux cibles, en offrant, d’une part, des formations qualifiantes aux demandeurs d’emploi et, de l’autre, des formations de perfectionnement pour employés, totalement adaptées aux besoins des entreprises clientes. « Je pense que nos chiffres de fréquentation, en croissance moyenne d’une dizaine de % chaque année, prouvent à suffisance l’adéquation de nos formations aux besoins du marché ainsi que notre souci permanent d’assurer à nos élèves un accompagnement quasiment individualisé, souligne quant à lui Georges CAMPIOLI, Président du CFPE. Des entreprises de toutes tailles (de Techspace Aero et CMI à TDS Office Design et Obra) font appel à nos services alors que, du côté de nos formations qualifiantes pour demandeurs d’emploi, nous affichons un taux de réinsertion professionnelle, assez unique, de 75%.
Formations uniques
Assez unique aussi, le panel de formations proposées. « On peut considérer que la moitié des formations pour demandeurs d’emploi du CFPE n’ont pas d’équivalent dans les deux provinces couvertes, voire en Belgique francophone, reprend Lucien ORTEGAT. Je pense ainsi à nos formations de cyberassistant, d’intégrateur ERP, de programmeur Java, de spécialiste Linux, d’intégrateur télécoms ou de spécialiste en sécurité informatique. » On le voit : l’informatique à valeur ajoutée constitue, assez logiquement, l’un des cœurs de cible du CFPE, mais il n’est pas le seul : les langues, le dessin assisté par ordinateur, la vente et le commercial,… ont ainsi particulièrement la cote en entreprises. « Et pour revenir à notre formation de cyberassistant, il faut souligner que nous ne lui connaissons qu’un seul équivalent (à Paris) et que, en outre, elle enregistre un taux de réinsertion de 90%... »
Fondé en 1995, le Centre de formation et de perfectionnement pour employés des fabrications métalliques des provinces de Liège et de Luxembourg (CFPE asbl) doit être considéré comme une authentique réussite en matière de formations qualifiantes pour demandeurs d’emploi et personnes travaillant en entreprises. Issu d’un partenariat réussi entre les partenaires sociaux, il regroupe, de façon paritaire, des représentants des employeurs (via la fédération Agoria) et des travailleurs (par le biais des organisations syndicales SETCa et CNE).
Particulièrement proactif, toujours à l’écoute des attentes du marché et des besoins particuliers des entreprises, le CFPE espère que l’année 2007 confirmera les résultats enregistrés lors des 12 derniers mois, tout au profit des employés actifs comme des demandeurs d’emploi en quête de réinsertion durable.