• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3199364

En Ville

Mis en ligne le 15/12/2006

Le Conseil Communal des Enfants de la Ville de Liège : bilan de la législature

C’est sous la présidence du nouvel échevin de la Jeunesse et des Sports, Fouad CHAMAS, que s’est déroulée récemment, la dernière séance plénière du Conseil Communal des Enfants de la Ville de Liège.
Petit retour en arrière. Voilà déjà deux ans qu’était présentée la troisième promotion du Conseil Communal des Enfants. En janvier 2005, les nouveaux Conseillers élus démocratiquement par 1152 petits Liégeois âgés de 9 et 10 ans découvraient le monde politique et les responsabilités inhérentes à leur fonction.
Depuis ces premiers contacts avec le monde des grands, les jeunes Conseillers ont réussi à trouver leur place et à faire connaître aux mandataires politiques communaux les préoccupations des enfants et leurs souhaits en ce qui concerne le cadre de vie dans lequel ils évoluent.
Pour ces enfants soucieux de rendre le monde meilleur, les mots démocratie, dialogue, opinion, partage sont leur cheval de bataille. Et c’est dans le but de faire connaître aux autres, le réel sens de ces mots, qu’ils ont mené à bien de nombreux projets. Voici un résumé de leur travail en Commission.

Les Membres de la Commission « Environnement » ont décidé de proposer des interventions visant à plus de propreté dans les écoles. Dans le cadre de cette action, un petit film vidéo présentant un « faux journal TV » a été réalisé. Composé de petites séquences traitées sur le mode de l’humour, ce film permet un questionnement, une remise en question de chacun, enfants comme adultes, et la proposition de réalisations pratiques, dans les écoles.
Chaque classe fréquentée par un enfant Membre de la Commission « Environnement » a bénéficié d’une animation, précédée du visionnage du film réalisé.
Les enfants de la Commission « Loisirs » ont d’abord voulu recenser toutes les activités de loisirs gratuites pour les enfants de Liège. L’idée d’en faire un catalogue ou de les indiquer sur un plan de la ville a été abandonnée car trop coûteuse et peu claire.
Toutefois, afin de réaliser quelque chose de concret au profit des jeunes Liégeois de leur âge, comme souhaité par cette Commission, le Service Jeunesse leur a proposé de se pencher sur l’Opération « Place aux Enfants » et d’examiner la possibilité d’y ajouter de nouveaux hôtes d’accueil. La Commission a donc établi des listes de lieux et de métiers, les a contactés et sollicité des rendez-vous afin de juger de l’opportunité de les ajouter dans le catalogue des activités de la journée « Place aux Enfants ».
Finalement deux services ont été retenus et figurent dans l’édition 2006 : le Service des Sports de la Ville de Liège et les Stewards urbains.
Les préoccupations des Membres de la Commission « Solidarité » se sont centrées sur l’enfant et le handicap (ou la maladie) et plus particulièrement les difficultés à vivre, chaque jour, quand on a un handicap physique, des problèmes de vue, d’ouïe ou une maladie grave.
Les enfants ont donc rencontré d’autres enfants, à l’hôpital ou dans une école spécialisée afin d’élaborer un recueil de témoignages.
Grâce à ces rencontres, la Commission « Solidarité » a eu l’occasion d’interpeller l’Echevin des Travaux afin de le sensibiliser à la problématique de la mise à l’eau dans les piscines communales des personnes handicapées moteur et se déplaçant en chaise roulante. La future piscine de Jonfosse devrait être équipée d’un système adéquat.
Au cours de leur mandat, les enfants de la Commission « Sécurité »se sont penchés sur l’insécurité en ville, la violence conjugale et l’Internet et ses dangers.
Les membres de la Commission ont rencontré divers services : les steward urbains, la police communale, les services des TEC, afin de mieux les connaître. Ces rencontres ont permis de montrer la responsabilité qu’a chacun dans le sentiment d’insécurité vécu en rue ou dans les bus.
Par rapport à la violence familiale, ils y ont été sensibilisés par la rencontre avec des responsables de lieux d’accueils d’urgence pour femmes battues et leurs enfants pour lesquels ils ont organisé une collecte de jeux et de matériel de puériculture.
L’année 2006 a aussi été consacrée aux dangers de l’Internet. Afin de sensibiliser les enfants (mais aussi les parents et éducateurs), un petit film de fiction a été réalisé. Humour et suspens sont au rendez-vous et permettent d’aborder une problématique encore mal connue. Ce petit film devrait être montré dans les classes fréquentées par les Membres de cette Commission et servir de support à des questions et un débat sur l’Internet.

- Deux projets ont sous-tendu l’ensemble des travaux des Commissions ; il s’agit de l’école de Kimbeimbe, dans la périphérie de Lubumbashi au Congo et du journal du CCE.
Lubumbashi est une commune jumelée avec la ville de Liège. Le Conseil Communal des Enfants a été associé à ce jumelage et il lui a été proposé d’échanger du courrier avec cette école de la périphérie de Lubumbashi.
Chaque Commission entretient une relation épistolaire avec les classes ; l’échange de courrier est très lent car le système postal n’existe pas réellement et dépend de la bonne volonté de missions.
Grâce à ce courrier, le CCE a été informé de graves carences dans l’école, tant au niveau matériel et mobilier scolaire que de l’infrastructure à proprement parlé.
C’est ainsi que fin 2005, sur ses propres crédits, le Conseil Communal des Enfants proposait une aide logistique permettant le forage d’un puits afin d’avoir de l’eau à proximité de l’école, pour les besoins journaliers des écoliers, les WC, le potager, …
Une collecte de livres et de matériel scolaire était également lancée dans les écoles liégeoises fréquentées par les Membres du CCE ; environ 3 mètres cubes de livres, crayons et mallettes sont partis lors de la mission du Bourgmestre de Liège, Willy DEMEYER, à Lubumbashi en mai 2006.

Par ailleurs, afin d’avoir une meilleure visibilité de leurs actions et informer les jeunes Liégeois du même âge du travail réalisé en CCE, les Conseillers ont au l’idée d’éditer un journal. Ce feuillet est publié deux fois/l’an et distribué à 6.000 exemplaires (de la 3e à la 6e année primaire de toutes les écoles fondamentales situées sur le territoire de la Ville de Liège).
Ce journal, baptisé « Coup de jeune à Liège » (en sous-titre : «les jeunes deviennent importants») relate les travaux, les visites, les interrogations et propositions de chaque Commission.