• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3199256

Expositions

Mis en ligne le 11/12/2006

Ronny Delrue au Cabinet des Estampes jusqu’au 11 février : Lost memories…Nouvelles histoires

Son exposition au Cabinet des Estampes de Liège est symbolique à plus d’un titre … évocation de ponts entre l’artiste et l’art de l’estampe, le présent et le passé, la vie et la mort... entre le nord et le sud du pays...
... car « il n’est pas si aisé pour un artiste flamand d’exposer en Wallonie et vice-versa » témoigne Ronny Delrue, très heureux, honoré, de bénéficier de la vitrine du Cabinet des Estampes de Liège pour faire connaître son travail en terres francophones.

«Remporter le prix de la 6ème Biennale Internationale de Gravure fut le premier pas d’une rencontre approfondie d’une année avec cet art multiple, riche de tant de techniques et d’émotions » confie l’artiste flamand Ronny Delrue, lauréat de la Biennale Internationale de Gravure de 2005 à Liège, par ailleurs. Une rencontre sous forme d’apprentissage, de dialogues, d’un vrai labeur mené par l’artiste notamment au Frans Masereel Centrum, lieu de rendez-vous privilégié de l’art de l’estampe et de l’image imprimée à Kastele. « J’y ai travaillé comme un fou des jours entiers dévolus à la maîtrise de la pointe sèche sur cuivre. Il s’agissait pour moi d’honorer ce prix et l’art de la gravure.» Œuvre d’humilité, les travaux réalisés livrent une sensualité, une intimité à fleur de papier, expriment une nostalgie rêvée qui fait le lien avec cette mémoire chère à Delrue. De mémoires, il est aussi question dans un volet totalement inédit de son travail, l’écho en quelque sorte direct à l’œuvre qui avait été primée l’an passé par la Biennale Internationale de Gravure. Au départ de vieilles photos glanées au gré des brocantes et des bouquinistes, Ronny Delrue explore le souvenir, cherche des pistes, y compris dans la composition de la photo, imagine, donne un sens ou mélange les interprétations pour faire ressurgir de nouvelles histoires, recomposer des avenirs mais qui en final restent mystérieux, à la frontière de l’irréel. L’héliogravure rehaussée de crayon est la technique choisie par l’artiste pour exprimer ce fragment d’éternité suspendue.
Mémoire encore avec une libre interprétation de tous ces parasites qui s’y attaquent, ces mangeurs de vie, ces ingrats colonisateurs de l’esprit, ces voleurs de temps que Ronny Delrue a baptisé « Cerebriraptor » à travers une série d’oeuvres de gravures et de dessins que l’exposition liégeoise révélera aux côtés d’études et autres œuvres majeures dans le parcours de l’artiste.

Du 24 novembre 2006 au 11 février 2007, au Cabinet des Estampes et des Dessins, Parc de la Boverie 4020 Liège,du mardi au samedi de 13 à 18 heures, le dimanche de 11 à 16h30, fermé le lundi et les 24,25,26,31 décembre 2006, ainsi que le 1er janvier 2007.
www.cabinetdesestampes.be