• Visiteur(s) en ligne : 4
  • |
  • Visiteurs total : 3199256

Musique

Mis en ligne le 30/11/2006

L’éblouissant dernier mois de l’année Mozart en la Salle philharmonique de Liège


Une année Mozart dont le dernier mois commence et se termine par des concerts qui présentent des chefs d’œuvre du génial compositeur, que demander de plus ?
En ouverture de sa série de musique baroque, ce dimanche 3 décembre à 15 heures, notre Salle Philharmonique accueille l’un des meilleurs ensembles baroques du moment, le Concerto Köln, dans le « Concerto pour flûte et harpe » de Mozart.
Également au programme des œuvres de Gossec (Symphonie concertante pour flûte, violon, alto et orchestre), Saint-Georges (Symphonie concertante op.13) et Kraus (Symphonie en do mineur). En solistes, vous apprécierez Anton Steck, violon, Antje Sabinski alto, Martin Sandhoff, flûte et Saskia Kwast, harpe. Notons qu’il reste possible de vous abonner pour les quatre concerts de cette série consacrée à la musique baroque à un tarif avantageux (de 15 à 80 € selon la catégorie de places en téléphonant au 04 220 00 00)

Le retour de Guschlbauer pour la cinquième de Bruckner

La saison dernière, Theodor Guschlbauer avait offert une interprétation époustouflante de la Symphonie n° 4 de Bruckner... un véritable triomphe. Il revient cette année (le jeudi 14 décembre à 20 heures à Liège et en direct sur le programme musical classique de la R.T.B.F. puis le vendredi 15 à la même heure au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles). Il dirigera la grandiose 5ème Symphonie du même compositeur, « gigantesque cathédrale sonore » (Harry Halbreich), « chef-d’œuvre de contrepoint » (selon Bruckner lui-même).

Autour de Boris Belkin

Ces jeudi 7, vendredi 8 et samedi 9 décembre, notre concitoyen Boris Belkin sera prophète en son pays.

Établi à Liège depuis de nombreuses années, Boris Belkin (la photo) a été formé à Moscou. Connu dans le monde entier, c’est un hôte régulier de l’OPL qu’il a notamment accompagné dans sa tournée en Espagne en 2003. Chaque été, il enseigne à la célèbre Académie Chigiana de Sienne.
Ce jeudi 7 décembre, dans la série « le dessous des quartes », présenté par Jean-Marc Onkelinx et accompagné par l’Orchestre dirigé par Patrick Davin (qui, lui, a préféré Bruxelles à Liège), Boris Belkin expliquera son interprétation du premier concerto pour violon de Chostakovitch. Le lendemain à 20 heures à nouveau boulevard Piercot (et en direct sur « Musique 3 » à la R.T.B.F.), il jouera, dans le cadre de la commémoration du centenaire de la naissance de ce grand compositeur soviétique, l’intégralité de ce chef d’œuvre. L’Orchestre toujours sous la baguette de Patrick Davin interprétera en outre, dans le cadre d’un autre anniversaire, celui des 150 ans de la mort de Robert Schumann, la deuxième symphonie du célèbre musicien romantique allemand. Et ce samedi 9 décembre à 15 heures, toujours en notre Salle Philharmonique liégeoise, Boris Belkin prouvera qu’il est un artiste complet : il a souhaité faire de la musique de chambre avec les solistes de l’orchestre et a proposé l’un des sommets du genre : l’Octuor pour cordes et vents de Schubert. Jamais la série « Ensemble » n’aura aussi bien porté son nom… Les musiciens de l’OPL qui se produiront avec Boris Belkin sont Sue Ying Koang, violon, Ning Shi, alto, Sébastien Walnier, violoncelle, Hristina Fartchanova, contrebasse, Jean-Luc Votano, clarinette, Nico De Marchi, cor et Pierre Kerremans, basson.

Un retour (russe) de Louis Langrée va clore l’année Mozart.


Six mois après une fin de mandat triomphale comme directeur musical de l’OPL, Louis Langrée revient à Liège (le jeudi 21 décembre à 20 heures, après y avoir animé la veille à 18 heures 30’ une écoute comparée de disques ) et à Bruxelles (le vendredi à 20 heures) dans un premier programme, celui-là entièrement russe.

Il dirigera en effet le Concerto pour violoncelle n° 1 de Chostakovitch, (centenaire oblige), avec un soliste d’exception, Pieter Wispeley ainsi que la célèbre Symphonie n° 5 de Tchaïkovski.
Et, enfin, comment ouvrir les portes de la Salle Philharmonique comme on tire les ficelles d’un scintillant cadeau ? Pour son dernier concert de 2006, le samedi 23 décembre à 15 heures, l’OPL proposera une ouverture surprise qui plaira autant aux enfants qu’à leurs parents… Puis, pour clore l’année Mozart qu’ils ont inaugurée ensemble, Louis Langrée et l’OPL interprèteront son Concerto pour flûte n° 1 avec Lieve Goossens, l’une des solistes de l’orchestre. Et une fois encore la Symphonie n° 5 de Tchaïkovski.
Depuis ses derniers concerts en tant que directeur musical de l’OPL en juin 2006, Louis Langrée est passé, entre autres, par New York (Mostly Mozart Festival) et Chicago (où il a donné Iphigénie en Tauride à l’Opéra).
La sortie de son dernier disque, enregistré avec l’OPL et Jean-Luc Votano et consacré aux concertos pour clarinette de Mozart, Rossini et Weber, est prévue pour début décembre 2006.
Et Louis Langrée animera chez nous en mai 2007 le festival « Aimez-vous Brahms ? »
Voilà qui ne manquera pas de satisfaire les mélomanes liégeois





Jean-Martie ROBERTI