• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3171220

Tchantchès et Nanèsse

Mis en ligne le 11/11/2006

Onze novembre 2006


Tchantchès : Nanèsse et moi, chaque semaine nous essayons, modestement, à notre façon, peut-être pas toujours très politiquement correcte, un peu à la manière d’un caricaturiste (c’est dommage qu’on ne sache pas très bien dessiner, quoique Nanèsse a des dons) d’épingler l’une ou l’autre chose qui a fait l’actualité de la semaine écoulée… C’est notre manière à nous d’en rire plutôt que d’en pleurer. C’est aussi notre manière de nous démarquer de cette époque, de cette mode où pour un oui où pour un non ; souvent pour paraître à la mode ; pour faire la « une » des médias, on nous bassine littéralement d’un milliard d’horreurs en tous genres.
Et cette semaine, nous participons aussi à l’hommage collectif du 11 novembre. Mais à notre façon, pour que l’on n’oublie pas tous les morts de toutes les guerres passées et à venir !!!
Comme nous l’avons déjà écrit plusieurs fois, nous sommes entrés dans le siècle de la peur. C’est bien de cela qu’il s’agit : la peur à propos de tout et de rien. Pour s’en convaincre, il suffit de voir le ramdam qui a été fait autour du fameux film lancé par Al Gore (La vérité qui dérange…), puis autour du rapport du fameux économiste Nicholas Stern…Et puis il y a aussi la peur des engendrée par des terroristes que l’on dit très nombreux dans le monde et prêts à faire sauter tout le monde… La peur qui nous est desservie chaque jour, chaque minute par les TV aux infos, mais aussi à l’occasion des séries, des films, des pseudos reportages chocs etc… Mais si je ne dis pas que tout ça est totalement faux, je dis quand même : stop, arrêtez, vous êtes en train de rendre le monde entier paranoïaque.
Nanèsse : Eh oh, Tchantchès ! Arrèstèyes…qu’est-ce que tu as aujourd’hui ?
- Vois-tu Nanèsse, aujourd’hui, c’est le 11 novembre. Un peu partout chez nous et en France on a commémoré ceux quoi sont morts lors de la « Grande guerre », ces « poilus » qui partaient la fleur au fusil en chantant que c’était la dernière…, ces poilus qui se sont fait charcuter pendant 4 ans, dans les deux camps, en obéissant – sous peine d’être fusillés – à des ordres complètement absurdes.
Ça vois-tu Nanèsse, on n’en parle jamais dans les livres d’histoire. Les responsables de ces grands massacres n’ont jamais été inquiétés et la preuve c’est que 20 ans près, la deuxième guerre mondiale qui a aussi duré 4 ans, éclatait. Mais ce n’était pas assez, les « responsables » n’avaient toujours pas compris puisqu’il y en a eu d’autres, des guerres : Indochine, Algérie, Vietnam, Palestine, Cambodge, Tchad, Liban, Inde-Pakistan, Irak-Iran, Yougoslavie, Koweït, Irak, etc…
- Mais je ne vois pas où tu veux en venir ?
- Eh bien tu vas comprendre. Tu es bien d’accord avec moi pour dire que les guerres n’ont service à rien puisqu’on a continué ?
- Bin oui !
- Donc demain, avec toutes ces campagnes destinées à rendre le monde complètement maboul, parce que tout le monde aura peur, il sera alors de plus en plus facile de déclencher d’autres guerres. Parce que les gens auront peur de tel ou tel chose et parce que de l’autre côté de la frontière on n’aura pas fait ce qu’il faut ; alors on dire aux gens : « Vous voyez, c’est de leur faute à eux tout ce qui se passe. On va changer tout ça. Mais pour ça, nous avons besoin de volontaires pour leur faire la guerre. Parce que si on ne fait pas la guerre, ça va nous tomber dessus… »
- Tu exagères comme d’habitude !
- Mais non, mais non, pour une fois, je n’exagère pas. Parce que vois-tu Nanèsse, toutes celles et ceux qui auront peur de tout et de rien, eh bien ils vont croire ce qu’on leur dira et ils iront faire la guerre. Regarde ce qui s’est passé avec l’Irak. On a réussi à faire peur à des gens et ils sont allés faire la guerre…à des milliers de kilomètres de chez eux.
- Mais c’est pas un peu simpliste ce que tu dis ?
- Mais si Nanèsse, c’est très simpliste, mais en 14, quand on a déclaré la mobilisation générale, c’était peut-être encore plus simpliste…pour les millions de victimes auxquelles je rends hommage aussi…

A l'saminne turtos