• Visiteur(s) en ligne : 2
  • |
  • Visiteurs total : 3173608

Société

Mis en ligne le 02/09/2006

Fin des travaux de réhabilitation des autoroutes E 411 et E 25 en province de Luxembourg

Décidés par Michel Daerden, Vice-Président du Gouvernement wallon, ministre de l’Equipement, entamés, dans leur phase préparatoire le 15/09/03, commencés le 15/03/04 en trois phases de 18 mois au total, les travaux de réhabilitation des autoroutes E411 et E25 s’achèvent.

Ils auront permis de rendre à l’usage de tous, particuliers et commerciaux, locaux et utilisateurs en transit, quelque 255km d’autoroute pour les deux sens de circulation. Ces sections avaient été rendues progressivement inutilisables à cause du phénomène de punch out (fragmentation du béton).
La Sofico et le MET se sont partagés, chacun selon leurs spécificités, la gestion générale de ces chantiers.
La Région wallonne a en effet décidé de confier à la Sofico le financement des travaux par une convention de commissionnement.
La mobilisation des fonds nécessaires sur une courte période et la large concertation qui s’est instaurée avec l’ensemble des acteurs locaux a permis d’éviter la solution radicale qui aurait interrompu la circulation de manière permanente pendant une période indéterminée.
L’implication de tous les acteurs aura permis le maintien de l’ouverture des voies de circulation de manière permanente tout au long des chantiers et l’accomplissement des travaux dans les délais impartis.
Le coût total de ces travaux est budgété à ce jour au niveau de 164,8 millions d’euros.
Compte-tenu des frais de financement, l’ensemble de l’opération porte sur un montant de 197 millions d’euros.
En dehors des travaux spécifiques aux autoroutes concernées, la Région wallonne a décidé d’attribuer un budget pour des travaux et des mesures d’accompagnement, qu’ils soient transitoires ou définitifs, sur les voiries latérales qui subissaient les inconvénients de circulation liés aux travaux autoroutiers.
De surcroît, pour le tronçon commun E411 - E25 de Neufchâteau à Habay, le procédé de réhabilitation utilisé en overlay (recouvrement généralisé de la chaussée) aura permis non seulement de lutter contre le punch out mais encore d’élargir à trois bandes dans les deux sens le tronçon Rulles – Habay.
Le souci permanent de la Région wallonne, du Met et de la Sofico aura été de faire face à une situation hautement préjudiciable héritée des années 80 et de rendre aux concitoyens et concitoyennes une voirie de qualité, au meilleur prix, dans les meilleurs délais et en respectant autant que faire se peut la vie économique, sociale, culturelle et touristique des provinces traversées et plus spécialement celle du Luxembourg.

La Région wallonne, le Met et la Sofico remercient les travailleurs, les usagers et les riverains de leur réelle compréhension face à des inconvénients inéluctables, même si l’on a essayé de les réduire au maximum.