• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3174098

Sport

Mis en ligne le 20/08/2006

Le Conseil Supérieur des Sports de la Communauté française Wallonie-Bruxelles est installé pour les 4 prochaines années. C’est le Liégeois Gérard Georges qui en a été nommé président

On fait souvent référence au Conseil Supérieur de la Justice, au Conseil Supérieur de l’Audiovisuel,…… mais rarement est évoquée l’existence et le travail important réalisé par le Conseil Supérieur des Sports de la Communauté française Wallonie-Bruxelles.

C’est le décret du 23 décembre 1988, à l’initiative de Jean-PierreGrafé, à l’époque Ministre de l’Enseignement, de la Formation, du Sport, du Tourisme et des Relations internationales qui avait institué officiellement, le Conseil Supérieur des Sports auprès de l’Exécutif de la Communauté française. Ce Conseil est renouvelé tous les 4 ans (par décret) et il y a quelques semaines, le nouveau Conseil Supérieur des Sports était installé pour la période 2006-2010 par Claude Eerdekens, ministre des Sport et de la Fonction publique.
A la présidence du Conseil Supérieur des Sports, c’est le liégeois Gérard Georges (Licencié en éducation physique de l’Université de Liège et breveté Entraîneur- ADEPS ) qui a vu son mandat renouvelé pour 4 ans.
Gérard Georges (la photo) nous explique la composition du Conseil Supérieur des Sports, ses missions et ses défis.

La composition du Conseil Supérieur des SPORTS

Comme l’explique le président : « Le Conseil est composé d’un président, d’un vice-président et de 30 membres belges d’expression française, choisis en fonction de leurs compétences particulières et de leur expérience personnelle dans le domaine de l’éducation physique, des sports et de la vie en plein air.
Parmi ces 32 membres du Conseil : quinze au moins exercent des activités régulières au sein des 65 fédérations sportives reconnues ou au sein du Comité olympique et inter-fédéral belge (COIB) ; les autres membres du Conseil sont choisis de manière à assurer la présence, en son sein, des milieux ou organismes suivants :
- pratiquants ou anciens pratiquants ayant quitté la haute compétition depuis moins de dix ans ; presse sportive ; sport à l’armée ; sport à l’école ; sport à l’université ; sport en entreprise ; médecine sportive ; sport pour tous ; sport pour handicapés ; sport des aînés.
Le Conseil Supérieur de l’Education Physique, des Sports et de la Vie en plein air appelé habituellement « Conseil Supérieur des SPORTS », est donc institué auprès de l’Exécutif de la Communauté française, autrement dit la Communauté française Wallonie-Bruxelles.
En ce qui concerne son administration, le Conseil travaille en étroite collaboration avec la direction générale de l’Administration de l’Education Physique et des Sports (ADEPS). »

Les missions du Conseil Supérieur des SPORTS

Et en ce qui concerne les missions du Conseil Supérieur des Sports, Gérard Georges précise : « Sans entrer dans les détails d’ordre technique, la mission du Conseil Supérieur des Sports est double.
Prioritairement, le Conseil donne, à la demande de l’Exécutif, son avis sur tout projet de décret ou de textes organiques relatifs à l’éducation physique, aux sports et à la vie en plein air . Il doit émettre un avis sur toutes les matières qui touchent de près ou de loin aux sports et aux matières sportives. Tous les textes de loi, tous les projets sportifs sont analysés, discutés et font ensuite l’objet d’un avis qui est soumis aux autorités compétentes. Cette mission importante touche notamment la reconnaissance de fédérations sportives, l’organisation et la subvention de ces fédérations, l’analyse des plans programmes, la lutte contre le dopage, l’éthique sportive, les règlements sportifs, le développement des loisirs actifs,…
Secondairement, le Conseil a également, de sa propre initiative, une mission pro-active qui vise à impulser de nouvelles orientations d’amélioration de la pratique sportive au plus haut niveau tout en ne négligeant pas les initiatives qui :améliorent l’individu dans le respect de la personne humaine, développent la pratique de l’activité physique pour le plus grand nombre de citoyens.
Le Conseil Supérieur des Sports compte également sur « L’observatoire du sport » qui a pour objectif notamment d’analyser les évolutions du monde du sport aujourd’hui mais il doit également anticiper et faire parfois, s ‘il y a abus, des propositions qui rendent au sport sa vocation première d’amélioration de l’individu et ce, dans le respect de ses limites.
Valoriser le sport en Communauté française, c’est donc bien l’organiser et bien le subventionner sur base de plans programmes qui seront présentés par les différentes fédérations au Conseil Supérieur des Sports. »

Les défis à relever

Au niveau des défis à relever, le nouveau président du Conseil, devra, avec son équipe, réfléchir et émettre des orientations éclairées au Ministre responsable des Sports sur de nombreux et importants problèmes de fond liés aux sports. Et Gérard Georges de préciser : « Continuer à développer une véritable politique sportive en Communauté française,
-travailler en synergie avec la Région Wallonne en matière d’infrastructures sportives,
-rester toujours attentifs aux suggestions émises par les organismes qui travaillent avec les fédérations sportives tels que l’AISF, le COIB, l’AES,…. ; encourager toutes les communes et les provinces qui souhaitent valoriser le sport ; redéfinir une politique globale du sport de haut niveau ; réagir face à la problématique des « nouveaux » sports ; organiser la solidarité entre les riches et les moins nantis ; valoriser nos athlètes sur un plan national et sur un plan international ; valoriser l’éthique sportive notamment en matière de respect et de solidarité vis à vis des autres sportifs, en matière de respect des règlements et des décisions arbitrales, régularités dans les transferts, la lutte contre le dopage à tous les niveaux ; encourager le développement des métiers du sport ; protéger les nombreux bénévoles appelés aujourd’hui volontaires du sport.
C’est également repérer les jeunes talents motivés qui seront bien encadrés par les écoles et par les clubs, deux mondes qui doivent travailler en parfaite harmonie.
C’est trouver les incitants à l’activité physique et aux sports particulièrement pour toute la population féminine.
C’est enfin bien préparer la reconversion du sportif qui, à l’issue de sa carrière, ne doit pas se retrouver seul d’un point de vue psychologique et sans la possibilité de trouver un emploi. »
Et le président du Conseil Supérieur des Sports de conclure : « Oui, il y a du pain, beaucoup de pain, sur la planche et l’actualité sportive de ces derniers jours, qu’elle soit positive ou négative, ne doit pas nous faire oublier que pratiquer une activité physique ou pratiquer un sport, cela doit aussi rester un moyen d’intégration sociale ainsi qu’une recherche de plaisir, d’équilibre et de bonheur. »

Gaston LECOCQ

MEMBRES DU CONSEIL SUPERIEUR DES SPORTS (2006-2010)

Président : Gérard GEORGES - Avenue de la Paix, 49 - 4030 Grivegnée
Privé : tél. : 04/343.02.88 - gsm : 0477/36.62.08 - courriel : gerard.georges@prov-liege.be Prof. : tél. : 04/223.22.25 fax : 04/222.18.69
Vice-présidente : Anne VAN NESTE d'IETEREN

Pour les fédérations sportives et le Comité olympique et inter-fédéral belge :
Guy CREVECOEUR ; Jean-Pierre DELCHEF ;. Paul EVRARD ;. Michel FIVET ;. Jean-Claude KARLER ;. Michel LAFFINEUR; Thierry MARECHAL;. Alexandre WALNIER; Thierry ZINTZ;.André STEIN;.Jacqueline HERBRAND;.Dominique GAVAGE;.Jacques VAN LERBERGHE;.Roland DELHOUX;. Philippe GRUMIAUX
Pour les pratiquants et les anciens pratiquants:
Christel DELIEGE ; Nathalie TORO;
Pour la presse sportive:
Roger LABOUREUR; Eric CLOVIO
Pour l’armée:
Willy BIOT
Pour le sport à l’école:
Jacqueline VANDENBERG
Pour le Sport à l’université:
Nicole BARDAXOGLOU
Pour le sport en enterprise:
Danielle ADRIAENSSENS; Arlette RORIVE
Pour la médecine sportive:
Xavier STURBOIS
Pour le sport pour tous:
Muriel TARGNION; Jean-Pol VANDERVELDE;. Serge MATHONNET
Pour le sport pour handicapés:
Léon DEGODENNE
Pour le sport des aînés:
Francine REA.
Rapporteur :Georges GUILLAUME – Tél prof. 02/413.28.96- Fax :02/413.29.10- Courriel : georges.guillaume@cfwb.be
Rapporteur adjoint : Claudie BIDAINE - Tél prof. 02/413.28.52 Courriel : claudie.bidaine@cfwb.be
Secrétaire : Isabelle SIRTAINE - Boulevard Léopold II, 44- 1080 Bruxelles- Tél prof.- 02/413.28.27- Fax : 02.413.35.66 Courriel : isabelle.sirtaine@cfwb.be
Secrétaire adjoint : Daniel REGAERT Boulevard Léopold II, 44 1080 Bruxelles - Tél prof - 02/413.28.14 Courriel : daniel.regaert@cfwb.be