• Visiteur(s) en ligne : 6
  • |
  • Visiteurs total : 3172876

Sport

Mis en ligne le 02/08/2006

10 Liégeoises aux championnats du monde de nage synchronisée à Stanford en Californie


Dix nageuses du club Liège Mosan participeront aux Championnats du Monde Masters de nage synchronisée du 11 au 17 août prochain en Californie. Elles auront à relever un défi de taille : faire mieux que leur 9 ème place aux précédents Championnats du Monde Masters, tenus en juin 2004 en Italie.
Du vendredi 11 au jeudi 17 août se dérouleront les Championnats du Monde Masters de nage synchronisée à Stanford, en Californie. Dix nageuses du club Liège Mosan y prendront part dans la catégorie des 20-34 ans. Elles présenteront, en équipe, un programme imposé sur « Korem », musique tirée du jeu vidéo « Advent Rising », ainsi qu'une chorégraphie libre sur le thème universel du football. Elles proposeront également un duo.
Loin de faire de la figuration sur la scène internationale, l'équipe Masters du Liège Mosan était déjà finaliste aux Championnats du Monde 2004 à Riccione, en Italie, où elle avait décroché la 9ème place, derrière de grandes nations de la nage synchronisée comme le Canada, l'Italie, la France ou la Suisse. Ce résultat lui avait d'ailleurs valu le prix du Mérite sportif de la Ville de Liège.
Après avoir remporté les Championnats francophones belges Masters en 2005 et 2006, l'équipe liégeoise réitère l'expérience des Championnats du Monde. Elle espère s'y qualifier pour la finale (les 12 meilleures) et, surtout, battre son propre record en se positionnant parmi les huit premières équipes. Mais la concurrence sera rude : elle devra notamment affronter les Etats-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la Suisse.
Depuis 2004, l'équipe Masters du Liège Mosan a subi quelques modifications dans sa composition : deux départs pour raisons professionnelles et quatre nouvelles arrivantes. Issues d'horizons différents, les dix nageuses qui défendront les couleurs de la Belgique n'en sont pourtant pas à leur première compétition. Familières des podiums nationaux et internationaux, elles nagent depuis une quinzaine d'années. Malgré leurs études et leur entrée dans la vie active, elles s'entraînent encore et toujours sous les conseils avisés de leur fidèle entraîneur, Mimi Georges.
Afin de financer leur voyage aux Championnats du monde, les nageuses ont multiplié les activités visant à récolter des fonds. Elles ont bénéficié, en outre, d'un soutien financier de la ville de Liège grâce à l'Echevin des Sports, Mr MEVIS, ainsi que de la Province. La participation du club Liège Mosan a également rendu possible ce périple.
Les dix nageuses s'envoleront pour San Francisco le mardi 8 août 2006, afin de s'adapter au décalage horaire et au climat local. Elles seront de retour à Zaventem le samedi 19 août avec, il faut l'espérer, de beaux résultats dans leurs bagages.



Les nageuses

Gaëlle Boniver : régente en mathématique
Gentiane Capouillez : institutrice maternelle
Laurence Carabin : ingénieur de gestion
Maelle Dabée : étudiante (3ème cycle en communication)
Sofia Didaskalou : ingénieur en informatique
Muriel Gilles : kinésithérapeute
Véronique Nizet : fleuriste
Sophie Peeters : régente en éducation physique
Anne Van Limbergen : en recherche d'emploi
Laurence Verpoorten : étudiante (institutrice primaire)

La nage synchronisée en quelques mots :

A ne pas confondre avec l'aquagym, la nage synchronisée est un sport à part entière reconnu aux Jeux Olympiques. Elle reste peu connue du grand public, même si le nombre de nageuses est actuellement en croissance en Belgique. Mélange de natation et de danse, elle constitue une discipline très exigeante où les ballerines interprètent des chorégraphies avec support musical en effectuant des déplacements harmonieux sous et sur l'eau. La nage synchronisée compte des épreuves en solo, en duo et en équipe (8 nageuses). Comme en patinage artistique, elle se compose d'épreuves imposées (figures et/ou programme court) et d'épreuves libres (programme long). Elle allie puissance et souplesse, force et élégance, sans oublier la technique. En plus d'une parfaite maîtrise de son propre schéma corporel, la nageuse doit aussi travailler en parfaite harmonie avec ses partenaires ainsi qu'avec la musique. Motivation, persévérance et esprit d'équipe y sont les maîtres mots.

Le club Liège Mosan

Issu de l'histoire parfois mouvementée de la natation liégeoise, le Liège Mosan est né en 1997 de la fusion entre le Liège Dauphin et le Club Mosan Liège. Il regroupe 3 sections distinctes : l'école de natation (900 nageurs de tout âge), la section compétition de natation (entre 60 et 80 nageurs de 10 à 20 ans principalement) et la section compétition de nage synchronisée (une quarantaine de nageuses). Il constitue l'un des plus gros clubs de la partie francophone du pays.

D’autres informations sur « Liège Mosan » www.mosan.be/index.html






Ga. L.