• Visiteur(s) en ligne : 3
  • |
  • Visiteurs total : 3173955

Evenements

Mis en ligne le 08/07/2006

On le fêtera pour la 61ème année


Nulle part ailleurs en Wallonie, la fête nationale française n’est fêtée comme en Cité ardente.

C’est ainsi que, ce vendredi matin, lors de la présentation des festivités qui auront lieu le vendredi 14 juillet, Patrick Fers, Consul Général de France à Liège dira : « Ce n’est pas à vous que je vais apprendre comment se passe la célébration de notre fête nationale ». Pour cette présentation le nouveau consul qui est entré en fonction à Liège en septembre dernier, ce sera une première et il s’en réjouit déjà.
Pour présenter cet événement qui est en fait la 61ème commémoration de la prise de la Bastille sur le sol liégeois, Patrick Fers était accompagné d’Alain Laroche, président des « Amitiés Française de Liège » qui en fait, coordonne toute l’organisation.

Petit rappel historique

A l'issue de la guerre en 1944, alors même que Liège était toujours sous autorité allemande, une poignée d'amis se sont réunis avec la volonté de célébrer dignement les valeurs retrouvées de liberté, d'égalité et de fraternité. Ils choisirent la date symbolique du 14 Juillet et décidèrent de fêter dignement ce 14 juillet pour la première fois en 1945. Aujourd'hui, une cinquantaine de bénévoles qui font partie de l’ASBL « Amitiés Françaises de Liège », se réunissent régulièrement pour préparer leur grand événement et manifestent beaucoup de plaisir à travailler ensemble.

L'association organise, entre autre les fêtes du 14 juillet dans la Cité ardente, mais aussi le « Village gaulois » dans le but de promouvoir l'amitié franco liégeoise, de développer la culture française et de conserver le souvenir de l'histoire qui nous unit à la France.
Liège la rebelle, Liège la libertaire, Liège la passionnée, Liège la wallonne, Liège la latine, Liège la française. Une même culture, une langue partagée, le goût de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, une histoire chaotique, avec ses haines et ses amours, avec ses disputes et ses réconciliations porte naturellement le liégeois à se sentir proche de ce pays ami et frère, voisin immédiat de nos frontières. Ce rapprochement émotionnel du 14 juillet, on le doit entre autres aux "Amitiés Françaises de Liège"

La fête officielle…

Chaque année donc, depuis 1945, les fêtes du 14 juillet sont célébrées avec un certain éclat, plus important d’ailleurs que ne le sont les fêtes du 21 juillet, notre fête nationale. C’est que finalement, à Liège, on a probablement plus la fibre républicaine que monarchiste.
Et comme chaque année, ces festivités comprennent une partie officielle et une partie festive.
Côté officiel, tout débutera comme les années précédentes au Cimetière de Robermont où de nombreuses personnalités civiles et militaires fleuriront un certain nombre de monuments, de Marianne, de l’Interallié, de l’Absent, des victimes de Dachau et de l’association Française de Bienfaisance.
Ce sera ensuite le dépôt de fleurs au monument à la Résistance, avenue Blonden, en face des Terrasses. Les différentes personnalités seront ensuite reçues per le bourgmestre à l’hôtel de ville.
Comme chaque année aussi cette commémoration sera rehaussée de la présence d’un général de l’armée française qui représentera le président de la République. En effet, la Ville de Liège, pour sa résistance héroïque à l’invasion allemande en 1914, reçut en 1919, des mains du président Raymond Poincaré, la Légion d’Honneur.
Toujours côté officiel, cette année, la Province de Liège recevra une délégation du Conseil Général des Côtes d’Armor, emmenée par son président Claude Lebreton dans le cadre de la Charte d’amitié et de collaboration qu’elle a signée avec le département des Côtes d’Armor il y a tout juste 10 ans.
Et cela nous amène au Palais des Congrès où, en fin d’après-midi, le Consul Général de France, M. Patrick Fers recevra quelques 800 personnes (sur invitation uniquement) des ressortissants français (ils sont environs 10.000 dans la circonscription) mais également les personnalités liégeoises du monde politique et économique.
A cette occasion, le département des Côtes d’Armor aura monté une petite exposition pour présenter ses potentialités tant touristiques qu’économiques.

Agapes de Marianne, fêtes et bal populaires

Presque directement après la réception du Consul Général de France, celles et ceux qui auront réservé et payé 52 € (le vin est compris dedans) pourront, dans la grande salle des fêtes, participer aux « Agapes de Marianne », organisées par les Amitiés Françaises de Liège avec le soutien, (pour les vins de Cairanne) de la Baronnie liégeoise de la Commanderie des Costes du Rhône, qui, comme chaque année au début du repas, intronisera différentes personnalités en qualité de Chevalier.
Il faut rappeler que les bénéfices récoltés par cette soirée ainsi qu’une partie des bénéfices du « Village gaulois » sont distribués, chaque année à plusieurs associations caritatives ou de bienfaisance liégeoises et français et chaque année, c’est ainsi près de 10.000 € qui sont redistribuées. C’est ça aussi, faire plaisir en se faisant plaisir…
Ailleurs, excepté bien évidemment les boissons et les « en cas », la fête sera gratuite.


Sur l'Esplanade du Palais des Congrès, le défoulement sera assuré dans une ambiance surchauffée par Bouldou (la photo) et l'on trouvera sous un chapiteau de 300 m² " "sous notre latitude, (l’on n'est jamais assez prudent!) un bar bien fourni et de la petite restauration.
Dans le sous-sol du palais, aura lieu la désormais traditionnelle "Nuit de la Bastille"
où vous apprécierez l'ambiance du "bal aux lampions"animé par Sunshine Rythm jusqu'aux petites heures du matin. Ici aussi, la petite restauration se mariera aux vins français ou à la bière belge.

Un feu d’artifice exceptionnel…

Chaque année, on le sait, le feu d’artifice du 14 juillet, tiré au-dessus de la Meuse et attire plus de 35.000 spectateurs. Se reflétant dans les eaux de la Meuse, il est considéré, par beaucoup (dont nous sommes) comme le plus beau feu d’artifice de Wallonie.
Pour les participants aux agapes qui auront la possibilité de l’admirer depuis la terrasse du Palais des Congrès, il aura lieu entre le fromage et le dessert, c'est-à-dire à 22 h 30 précise. Il aura cette année, première nouveauté, été précédé par un concert de Drums (fûts métalliques) par le groupe BANGO BANG et les enfants de la province.
Deuxième nouveauté, ce feu d’artifice qui généralement avait une durée de 14 minutes, en durera 23.

Cette année, ce feu d’artifice qui sera sans nul doute assez extraordinaire aura été concocté par la société « T&T Fireworks » de Hamme, dirigée par Eric Tielemans et représentée à Liège par Alain Thibeau.(la photo)
Comme ce dernier nous l’expliquera, ce feu d’artifice du 14 juillet de Liège sera pour sa société qui est spécialisée depuis 1995 dans l’organisation et la conception de feux d’artifices mais également de pyromélodies, une véritable vitrine. Il faudra qu’il soit particulièrement réussi.
Il y a peu de temps, Eric Tielemans se trouvait en Chine pour y commander une « bombe » spéciale. Celle-ci (que l’on voit sur la photo) est composée de pas moins de 800 grammes de poudre. Elle est prévue pour produire une première explosion à 75 mètres de hauteur, une deuxième à 125 mètres et la dernière à 150 mètres.
Cette année les Liégeoises et les Liégeois auront droits à quelques 800 lancés pyrotechniques qui engendreront quelques 20.000 explosions…Il ne faudra donc pas avoir peur du bruit ce vendredi 14 juillet, d’autant que si la météo à 10 jours ne se trompe pas trop, on annonce une journée ensoleillée avec 25 ° et pas de pluie ni d’orage.

Et si jamais les « Bleus » gagnaient le « Mondial » ?

On saura très vite qui, de l’Italie ou de la France remportera la tant convoitée coupe en or du Championnat Mondial de Football qui se terminera ce dimanche 9 juillet à Berlin.
Il est évident que si les « Bleus » de Raymond Domenech remportaient le footballistique trophée, l’ambiance du Palais des Congrès en serait sûrement décuplée si pas plus.

Par ailleurs, dès dimanche soir, tant sur l’espace Tivoli où se tient le « Mondial Café » que sur le Village Gaulois, la fête battra son plein.
A ce sujet, Patrick Fers, le Consule Général de France qui évidemment voit bien son équipe gagner, a exhorté ses compatriotes et tout ceux qui souhaitent fêter l’événement, qu’ils le fassent dans la dignité et sans débordements excessifs. Espérons qu’il sera entendu et que la fête qui précédera celle du 14 juillet, sera une fête dont on se souviendra positivement pendant longtemps.





Gaston LECOCQ